Archivio delle notizie

Du 23 au 26 janvier, dans le Sanctuaire National St Jean-Paul II à Washington, les pèlerins pourront rencontrer Sainte Faustine d’une manière spéciale. Pendant ces jours, des milliers d’Américains de nombreux états des États-Unis visiteront ce sanctuaire dans le cadre du pèlerinage annuel lié à la « Marche pour la vie ». Pendant ce temps, ils pourront célébrer les reliques de Sainte Faustine dans un reliquaire très spécial, préparé il y a quatre ans pour la pérégrination pendant l’Année de la Miséricorde. Le gardien de ce magnifique reliquaire fait à la main en bois par l’artiste Eric Winogradoff de l’état de New York est la communauté des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde de Lakeville, Massachusetts. Lors de la visite spéciale de Sainte Faustine, les sœurs de la communauté de Washington partageront son héritage spirituel avec les pèlerins et prêcheront le message de la Miséricorde.

Le 26 janvier de cette année, dans la paroisse Sœur Faustine à Lodz, Plac Niepodległości 1, dans le cycle « Dimanche avec l’Apôtre de la Miséricorde Divine » s Sara Jablonska de la Congrégation des Sœurs de Notre Dame de la Miséricorde parlera de son expérience de la Miséricorde Divine et de son apostolat. Les rencontres avec les Apôtres de la Miséricorde Divine ont lieu tous les 4èmes dimanches du mois et sont le fruit du 1er Congrès de Sainte Faustine de Łódź qui s’est tenu dans cette paroisse au début d’octobre 2018. Cette paroisse est desservie par les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde de la communauté à la rue Krośnieńska.

 

 

La plus proche réunion de Lagiewniki « 22 » qui est une réunion mensuelle des jeunes dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki aura lieu le 22 janvier. La réunion débutera à 19h00 dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine par l’adoration de Jésus dans le Saint Sacrement. L’invité spécial de la réunion sera le père Marcin Ciunel de la Congrégation des Missionnaires de Notre-Dame de la Salette, érudit biblique, donateur de la retraite et recteur du Séminaire supérieur des Missionnaires de Notre-Dame de la Salette à Cracovie. Après la conférence, il y aura également le temps pour la communauté. Ceux qui ne peuvent pas venir physiquement à Lagiewniki peuvent se connecter à la transmission en ligne à: www.faustyna.pl.

En 2019 à travers l’œuvre « Prières pour les mourants » nous avons aidé par la prière plus de 20 000 personnes dont les prénoms nous ont été envoyés par les messages texto au numéro 505 060 205 ou par le courriel électronique. En semaine presque 1 500 personnes ont participé à cette œuvre, personnes qui ont déclaré leur volonté d’aider les mourants le jour choisi et dans la zone horaire définie par la prière à la Miséricorde Divine en intention d’une personne donnée dont le nom leur avait été envoyé par un message ou par un courriel électronique. Ont participé également à cette œuvre les donateurs, les médecins, les infirmières et les bénévoles dans les hôpitaux et les hospices et tous ceux qui envoyaient les messages avec les prénoms des mourants. Nous remercions chaleureusement tous, pour la miséricorde partagée avec les personnes dans les moments les plus difficiles de leur vie, quand ils entreprennent la dernière et la plus importante décision de leur vie – celle concernant l’éternité. Par cette miséricorde nous sommes plus riches envers Dieu et plus beaux dans notre humanité. Nous prions la Miséricorde Divine pour tous ceux qui participent à cette œuvre au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Kraków-Łagiewniki. Nous invitons tous à la collaboration. Vous trouverez le formulaire de déclaration sur notre site: www.faustyna.pl Nous vous demandons de choisir qu’une zone horaire par jour.

La Soirée avec Jésus Miséricordieux au Sanctuaire National Saint Jean-Paul II à Washington aura lieu cette fois-ci le 22 janvier. Elle sera animée par des sœurs de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. Sœur Gaudia donnera une conférence sur la vaillance de Sœur Faustine, sur ses façons de combattre spirituellement l’ennemi de notre salut et les faiblesses de la nature humaine entachées par le péché originel. La rencontre commencera à 19 heures devant le tableau de Jésus Miséricordieux par les paroles du chapelet de la Miséricorde Divine. Après la conférence, le programme comprend l’adoration du culte de Jésus dans le Saint Sacrement. A la fin, les jeunes se réuniront avec du thé pour parler du thème de la conférence et partager leur expérience de Dieu. Les soirées avec Jésus Miséricordieux sont organisées pour les jeunes qui veulent suivre les traces de Sainte Sœur Faustine et de Saint Jean-Paul II et découvrir une nouvelle qualité de vie en amitié avec Jésus Miséricordieux.

En accomplissant la demande du Seigneur Jésus de demander constamment « la miséricorde pour nous et pour le monde entier » avec les paroles du chapelet de la Miséricorde Divine, depuis plusieurs années sur le site : faustyna.pl, l’œuvre intitulée « Chapelet continu de la Miséricorde Divine » est réalisée à laquelle peuvent participer des personnes de tous les continents. Il suffit de mettre dans le formulaire la déclaration pour réciter au moins une fois cette prière extraordinaire que Jésus lui-même nous a enseignée par la médiation de Sœur Faustine. Le récit avec confiance de cette prière est lié à de grandes promesses d’obtenir toutes les grâces et bénédictions temporelles si elles sont en accord avec la volonté de Dieu, c’est-à-dire bonnes pour nous dans la vie terrestre et éternelle. Grâce à l’implication de personnes de différentes parties du monde, un appel peut être entendu constamment devant Dieu : « Ayez pitié de nous et du monde entier », et nous, nos familles, nos pays et le monde entier sont touchés par la grâce, la bénédiction et la bonté de Dieué

L’œuvre « Chapelet continu » a été réécrite par les informaticiens et a déjà été publiée dans une nouvelle mise en page sur le site Web : faustyna.pl en 7 versions linguistiques. Nous aimerions vous encourager à vous abonner à ce travail. Il suffit de cliquer sur le mot vert : Inscrivez-vous et de remplir un court formulaire dans lequel vous devez préciser : quand – à quel jour, à quelle heure et pour quelle durée, vous déclarez réciter le Chapelet. Ensemble, nous demanderons plus, et aujourd’hui l’homme et le monde ont le plus besoin d’expérimenter l’amour miséricordieux de Dieu.

Plus de 1 860 000 internautes ont bénéficié de la transmission en ligne du Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki en 2019. En moyen, devant le célèbre tableau de Jésus miséricordieux et sur la tombe de Sainte Faustine, plus de 5000 utilisateurs ont participé à la prière liturgique et personnelle. La transmission en ligne en technologie Full HD sur le site www.faustyna.pl et sur You Tube sur le canal : Faustyna.pl est assurée par la société américaine Livestream qui cette année a augmenté plusieurs fois le coût du streaming. Les donateurs soutiennent financièrement cette œuvre, la Congrégation les recommande dans la prière à la Miséricorde Divine et les remercie cordialement pour ce soutien, car il a déjà permis de payer la première tranche pour l’année 2020.

Plus de 739 600 intentions de prier à l’Heure de la Miséricorde et au Chapelet de la Miséricorde Divine et à la Sainte Messe célébrée en l’honneur de la Miséricorde Divine par Sainte Faustine jeudis à 17h00 ont été adressées au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki. Ce nombre contient plus de 73 600 remerciements pour les faveurs et les avantages temporels reçus à travers une prière de confiance au Jésus Miséricordieux et la puissante intercession de Sainte Faustina. Elles ont été envoyées par courrier, e-mail, téléphone, à la porte monastique et via le site: faustyna.pl (formulaire sous le slogan: Intentions). En outre, sur le site: faustyna.pl, les utilisateurs d’Internet ont entré 500 témoignages. Elles parlent non seulement d’expérimenter la présence aimante de Dieu et de son action dans diverses histoires de la vie humaine, mais aussi elles construisent la foi de ceux qui les lisent. Le seul récipient pour la grâce est la confiance en la volonté de Dieu. Les âmes dont la confiance est sans limite, a dit Jésus à Sainte Faustine, me donnent une grande joie, car je répands en elles tous les trésors de mes grâces. Je me réjouis de ce qu’elles demandent beaucoup, car mon désir est de donner avec abondance, avec surabondance (PJ 1578).

Le 17 janvier de cette année (troisième vendredi du mois) à Łódź à ul. Krośnieńska 9, il y aura une autre rencontre consacrée à la spiritualité de la Miséricorde Divine et à l’école de Sainte Sœur Faustine. Le programme comprend : L’Eucharistie à 17h00 et ensuite deux conférences : père Pawel Gabara et sœur de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. Les réunions de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine « Faustinum » ont lieu à cette adresse où Sainte Faustine a vécu à Łódź après son arrivée en service.

 

A l’initiative des jeunes, le 13 janvier de cette année à 18h45 au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, un nouveau cycle de réunions commence pour tous ceux qui, devant le célèbre tableau de Jésus Miséricordieux et sur la tombe de Saine Faustine, souhaitent prier pour le réveil de la foi en la présence eucharistique de Jésus et pour les prêtres. Au programme : une brève réflexion sur le Catéchisme de l’Église catholique et l’Eucharistie présidée par le p. Janusz Kościelniak et l’adoration de Jésus dans le Saint-Sacrement avec la bénédiction individuelle. Les réunions auxquelles participeront également les sœurs du couvent de Łagiewniki de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde auront lieu le lundi toutes les deux semaines. Ceux qui sont physiquement incapables de venir au Sanctuaire sont invités à communiquer par transmission en ligne sur le site : faustyna.pl.

En 2019, les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde qui est le seul dépositaire des reliques de Sainte Faustine ont transmis 170 fragments de reliques (132 ex ossibus des os et 8 de l’habit) à 36 pays à travers le monde. En Europe, l’Apôtre de la Miséricorde Divine dans le signe des reliques est allée à 14 pays dans les Amériques – à 9 pays. En Afrique, ses reliques ont été accueillies dans des églises dans 5 pays. En Asie, les reliques de Sainte Faustine ont été transmises à 9 églises dans 6 pays : Philippines, Chine, Inde, Israël, Liban, Indonésie, Viêt-Nam, La Corée du Sud, Kazakhstan.

Sainte Faustine dans le signe des reliques est désormais présente dans 127 pays sur tous les continents, dans 5569 églises, sanctuaires ou chapelles qui d’une manière spéciale honorent la Miséricorde Divine.

Les 10 et 11 janvier 2020, s. Ludmila et s. Jana Maria de la communauté de Hrusov de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde partageront avec les fidèles de la paroisse de la Bienheureuse Vierge Marie à Kysucké Nové Mesto en Slovaquie le message de la Miséricorde inscrit dans le Petit Journal de s. Faustine. Elles auront une réunion séparée avec les jeunes qui se préparent à recevoir la Confirmation. Le programme de ces réunions comprendra également une prière commune : l’Eucharistie, le rosaire avec sainte Faustine et le chapelet de la Miséricorde Divine.

 

Le 11 janvier (samedi), dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki, il y aura une réunion mensuelle de la Communauté Sychar. A 17h00, dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte Faustine, sera célébrée la messe pour les mariages en difficulté et il y aura une rencontre dans la salle „Faustinum”. Dans cette intention – pour les mariages en situation de crise – tous les jours à 20h30, les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde dirigent le rosaire dans le Sanctuaire de Lagiewniki.

 

Un chant de Noël populaire du XVIIIe siècle, écrit au rythme d’un kujawiak, a été chanté par les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde dans le sanctuaire de Cracovie-Łagiewniki dans un nouvel arrangement du musicien et compositeur de Cracovie Piotr Pałka. La première représentation pendant la Messe de minuit. Le chant est rapidement devenu un „hit” au couvent de Łagiewniki.

 

Sur le site : www.faustyna.pl, en 2019, nous avons enregistré près de 12 000 000 de pages vues et plus de 1 500 000 utilisateurs, dont près de 1 030 000 polonais, plus de 172 000 anglophones, plus de 127 000 hispanophones, 42 000 italophones, 57 000 francophones, 34 000 germanophones, 9 000 russophones et d’autres utilisateurs. Grâce aux donateurs, aux informaticiens et aux traducteurs, totes les versions linguistiques des messages ont été mises à jour. La Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde remercie tous les collaborateurs sans qui ce travail ne pourraite se développer et tous les internautes sans qui ce merveilleux échange de bien ne pourrait être réalisé et de même que la transmission du message de la Miséricorde et du patrimoine spirituel de Sainte Soeur Faustine. Nous souhaitons à tous que la nouvelle année 2020 soit riche en grâce et miséricorde.

La congrégation des Sœurs de Notre-Dame de Miséricorde tient à remercier à tous les collaborateurs, bienfaiteurs et donateurs qui contribuent à la création du site internet www.faustyna.pl, actuellement mis à jour en sept langues, et toutes les œuvres de la miséricorde menées grâce à ce site, et tout particulièrement la prière pour les mourants (Koronka za konających) et la transmission on- line de la chapelle avec le tableau de Jésus Miséricordieux et le Tombeau de Sœur Faustine au Sanctuaire à Kraków-Łagiewniki. Nous participons tous ensemble dans la mission du Jésus révélant au monde l’amour miséricordieux du Père des Cieux et accordant aux gens sa miséricorde. C’est aussi par Vous réunis dans le service apostolique – Chers Informaticiens, Traducteurs, Bienfaiteur et Donateurs – que passe au monde la miséricorde Divine. Que le Noël soit pour tous une période de joie exceptionnelle et de la paix car le Dieu est descendu sur terre, est avec nous et vie par nous quand nous somme en état de grâce. Quel le Nouvel An 2020 – Année Jubilaire de la Miséricorde – soit rempli de Sa grâce et de Sa miséricorde accordées aux semblables.

L’amour miséricordieux de Dieu révélé dans la naissance de Jésus est chanté dans les chants liturgiques, appelés les chants de Noël, et dans les chants pastoraux qui ont un caractère plus laïc. Un répertoire particulièrement riche, des centaines de chants de Noël, est inscrit dans la culture religieuse et nationale polonaise. Ils sont chantés dans toutes les maisons, non seulement à la table de Noël et pendant la période de Noël, dans les églises pendant la liturgie et lors de diverses réunions de Noël. Beaucoup d’entre eux ont été composés par des poètes et des compositeurs célèbres et de nouveaux sont créés chaque année. Ils créent aussi une atmosphère unique de la période de Noël, en aidant à prier, à contempler et à expérimenter le mystère de la Miséricorde Divine révélé dans le fait de l’incarnation et de la naissance du Fils de Dieu.

 

Le  8 janvier – comme le huitième jour de chaque mois – la communauté de Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde de Gdansk soutient par la prière les couples qui désirent la progéniture. Cette liste comprend déjà plus de 940 couples de Pologne, Italie, France et EUA et 305 d’entre eux attendent ou ont des enfants. Les intentions demandant la prière à cette intention (prénoms des couples mariés) peuvent être envoyées par e-mail à : kontakt@modlitwaopotomstwo.pl ou via le fanpage : www.modlitwaopotomstwo.pl.

La communauté „La femme est divine”, le père Andrzej Wiecki, son guide spirituel, et les soeurs de la communauté de Gdańsk de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, invitent cordialement les couples mariés voulant avoir des enfants à l’adoration de Jésus miséricordieux avec la prière pour la guérison qui se tiendra le 8 janvier à 19h30 au Sanctuaire Notre-Dame de Matemblewo. Transmission en ligne: www.modlitwaopotomstwo.pl.

Après le Noël, est venu le temps des visites pastorales dans les paroisses. Ceux-ci comprennent également les monastères. Indépendamment des visites pastorales de la paroisse qui tombent à des dates diverses, à la Congrégation des Sœurs de la Miséricorde Divine à l’occasion de la fête de l’Épiphanie (Manifestation de Dieu) on célèbre la visite pastorale monastère traditionnelle. À cette occasion les prêtres en service aumônier, accompagnés des « chanteurs de chants de Noël » passent dans toutes les salles du monastère : la salle de Congrégation et autres lieux communs, les chambres religieuses, les ateliers, les chambres d’invités… pour les asperger de nouveau de l’eau bénite, les remplir avec de la fumée de l’encens et par la prière demander au Dieu la bénédiction pour tous les habitants et tous les invités pour une autre année de vie et du service apostolique.

Traditionnellement, le 31 décembre à 21h00 dans la chapelle avec le tableau de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sœur Faustine au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie –Łagiewniki, l’adoration du Sain- Sacrement tenue par les sœurs sera commencée. À la fin de l’adoration à 24h00 la première Messe de la nouvelle année sera célébrée. Pendant les Vêpres (19 h00), de l’adoration et de la Messe de Nouvel An vous pouvez nous rejoindre par la transmission on-line sur le site: www.faustyna.pl.

C’est ainsi que soeur Faustine écrivait sur le mystère de l’incarnation et de la naissance du Fils de Dieu. Franciszek Karpinski   l’a exprimé de manière poétique dans un chant de Noël polonais :

Dieu est né et les puissances tremblent
Le Seigneur des cieux est couché nu,
Le feu a gelé, la lumière est voilée,
L’Éternel a maintenant ses limites.
Méprisé, cependant vêtu de gloire, 
Roi mortel des siècles des siècles !
Et le Verbe s’est fait chair,
Vivant éternellement parmi nous ! 

Dieu, infini et éternel, a accepté le corps humain et est devenu homme. Aucune religion au monde n’a un tel dieu qui soit le Créateur et le Seigneur de tout ce qui existe, qui est infini, un, saint, transcendant, omnipotent et omniscient, inconcevable par toute raison humaine ou angélique, et en même temps dans son Fils dans le corps humain proche de l’homme. La contemplation de la miséricorde de Dieu dans ce mystère ravit et apporte une joie indicible, parce que Dieu vit avec nous, la Parole de Dieu – Miséricorde incarnée (PJ, 1745).

Moi par l’amour je suis descendu vers toi du ciel, j’ai vécu pour toi, je suis mort pour toi et pour toi j’ai créé les cieuxa dit Jésus à sainte Faustine et c’est les mots adressés à toutes les personnes. À l’occasion de Noël et du Nouvel An 2020 à tous les Collaborateurs, Bienfaiteurs, Donateurs, Personnes intégrant les diverses œuvres apostoliques de l’Assemblée, également à l’œuvre des prières pour les mourants (Koronki za umierających) et la prière perpétuelle (Nieustanna koronka), Internautes visitant notre site Web et Personnes appartenant au groupe : Sanctuaire de la Miséricorde Divine sur le portail Facebooku nous souhaitons la découverte incessante de la présence d’Emmanuel – Dieu avec nous –la perception des signes de Son amour miséricordieux à tous les moments de la vie et de la vie quotidienne en Sa compagnie. Nous vous souhaitons aussi des bénédictions temporelles qu’elles vous apportent la joie et vous rapproche à l’amour encore plus profond du Dieu et des autres. Que le Nouvel An 2020 soit rempli de la grâce Divine et de la miséricorde pour tous les nécessiteux. Nous prions pour tous à qui nous passons nos vœux. Que la Miséricorde Divine soit glorifiée par vous et pas nous.

Noël est associé à la coutume de décorer le sapin de Noël qui placé dans les églises, les maisons ou dans les lieux publics. Un arbre, en particulier un conifère, dans de nombreuses cultures est un symbole de vie, de renaissance, de durée et de fertilité. Le sapin ou l’épicéa décoré est devenu le symbole le plus reconnaissable de Noël en Europe. L’arbre vivant lui-même est devenu un symbole du Christ comme source de vie dans le christianisme. Mais aussi certaines décorations de l’arbre de Noël ont leur symbolisme, bien que pas toujours reconnu aujourd’hui : par exemple, l’étoile placée au sommet d’un arbre était censée indiquer le chemin du retour de loin, la lumière indique le Christ qui est la lumière du monde, les anges sont ceux qui sont censés prendre soin de la maison, les guirlandes de papier rappelaient l’esclavage par le péché dont Jésus nous libère… Dans la culture moderne, cependant, il semble que les cadeaux qui se trouvent sous l’arbre de Noël sont plus importants, mais ils sont aussi un présage des cadeaux du Ciel. Cependant, il vaut la peine de regarder l’arbre de Noël dans cette symbolique de la culture chrétienne pour mieux vivre le mystère du Noël.

Le dimanche de l’Octave de Noël, cette année le 29 décembre, l’Église catholique célèbre la fête de la Sainte Famille, c’est-à-dire de Jésus, Marie et Joseph. C’est en même temps la fête de toute famille humaine qui, comme la famille de Nazareth, est l’œuvre du Père céleste et va le rejoindre et qui doit faire face à de nombreuses difficultés dans la vie terrestre. Aujourd’hui, à l’heure d’une attaque massive contre la famille, d’une crise du mariage et de la vie familiale, la Sainte Famille montre un modèle heureux de vie communautaire dans lequel Dieu est le plus important et le principe de l’amour et de la confiance mutuelle est appliqué dans les relations mutuelles.

En ce jour, nous remercions de façon particulière la Miséricorde Divine pour le don de nos familles et nous demandons les grâces nécessaires pour ceux qui vivent des difficultés et des crises. Pour les familles en conflit et brisées, nous demandons la grâce de la réconciliation, du pardon mutuel, du retour sur le chemin de l’amour mutuel et de l’imitation dans la vie de la Sainte Famille de Nazareth. Pour cette intention, au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki devant le célèbre tableau de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine, chaque jour, à 20h30, on prie le rosaire et le deuxième samedi du mois, à 17h, on célèbre l’Eucharistie. Vous pouvez également participer à cette prière par transmission en ligne sur le site : faustyna.pl.

 

C,est le nom slovaque du coutume d’entonner des chants de Noël dans des maisons. À Nižný Hrušov, le 26 décembre de cette année à 13 heures, cinq groupes de carolliers d’enfants visiteront les gens dans les maisons de leur paroisse pour partager la joie d’avoir Christ le Seigneur et de l’honorer avec des chants de Noël. Le programme pour les chanteurs a été préparé par les sœurs de la communauté de Hrušov de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde et le chant débutera au presbytère et au couvent.

Pendant Noël, le 25 décembre de cette année, à l’église du Très Saint Corps et du Sang du Jésus Christ à Nizhny Hrušov en Slovaquie, les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde organisent un service occasionnel. À 14h00, avec les enfants, elles saluent le nouveau-né Jésus par la prière, la poésie, la réflexion et le chant carol commun.

Le mot seul: vigilia signifie la surveillance et l’attente. Ce temps de l’attente est accompagné par la prière, le jeûne et d’autres préoccupations entrepris par amour pour Jésus, comme une préparation directe pour la célébration de Sa naissance dans le corps humain. Selon la tradition chrétienne après l’apparition de « la première étoile dans le ciel » (en référence symbolique à l’étoile de Bethléem qui annonçait la naissance de Jésus), tous, dans les maisons, les couvents, dans les diverses communautés, se mettent à table pour souper. Le pain béni (opłatek) partagé dans les familles polonaises et les vœux réciproques sont une occasion pour le pardon et la réconciliation, créent une atmosphère d’amour avec la présence du Dieu. Sœur Faustine a décrit dans le « Petit Journal » décrit dans le „Journal” plusieurs réveillons de Noël. Pendant le dernier, qu’elle a vécu en 1937 à Cracovie, elle a noté : Avant le souper je suis passée à la chapelle pour partager en âme le pain bénit avec toutes les personnes aimées et chères pour mon cœur, pourtant loin de moi. Tout d’abord, je me suis plongée dans la prière profonde et j’ai prié Dieu d’accorder la grâce à toutes ces personnes et après pour chacun particulièrement. Jésus m’a donné le signe à quel point il lui plaisait ma prière et mon âme fût remplie de joie encore plus immense que Dieu aime particulièrement ceux que nous aimons. Quand je suis entrée au réfectoire, pendant la lecture toute être était plongé en Dieu. Dans mon intérieur j’ai vu Dieu vous regardant avec une énorme complaisance. Je suis restée seule, tête-à-tête, avec le Père des Cieux. À ce moment, j’ai connu trois Personnes Divines que nous contemplerons pour toujours, et après des millions d’années, nous saurons que nous sommes juste au début de notre contemplation. Oh, que la miséricorde Divine est énorme, et qu’il permet aux hommes de participer à son bonheur Divin, mais en même temps, quelle grande douleur passe par mon cœur que beaucoup d’âmes ont rejeté ce bonheur (J. 1438-1439). Que Dieu trouve la place dans chaque maison, à chaque table du réveillon et dans chaque cœur ! Car seul en Lui, dans sa Miséricorde le mode trouve la paix et l’homme le bonheur !

Dans toutes les églises et chapelles, aussi de notre Congrégation, à minuit du 24/25 décembre la une messe solennelle est célébrée, dit la Messe de minuit. C’est la première Eucharistie de la célébration de la Naissance de Jésus, qui commémore l’attente et de prière des bergers de Bethléem, hâtifs de saluer le Fils de Dieu né dans la chair humaine. Les expériences mystiques de Sœur Faustine, notées dans le « Petit Journal » nous rapprochent ce mystère extrêmement joyeux de l’arrivée du Jésus sur la terre et l’entrée dans les cœurs purs. Quand la Messe sainte – a noté la Sœur Faustine – fut célébrée, la concentration interne m’a submergé et la joie a rempli mon âme. Pendant la consécration j’ai vu Jésus à l’autel, d’une beauté incomparable. Cet enfant regardait tout sans cesse et tendait ses petites mains vers eux (J. 347). Après la Communion – elle a écrit dans le texte suivant –j’ai entendu ses mots : « Je suis toujours dans ton cœur, et ce non pas seulement au moment de ta Communion, mais toujours ». Dans la joie énorme j’ai vécu ces Fêtes (J. 575). Nous souhaitons cette joie provenant de présence du Dieu dans nos cœurs à tous pendant la Messe de nuit, les Fêtes entières et chaque jour de la Nouvel An !

 

Le 16 décembre dans tous les couvents de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde, et aussi dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Soeur Faustine dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, la neuvaine à l’Enfant-Jésus commence. Les antiennes traditionnellement chantées et les Litanies de l’Enfant-Jésus récitées sont la préparation spirituelle directe pour Noël. Vous pouvez participer à cette neuvaine en ligne à : www.faustyna.pl tous les jours à 19h00, le dimanche à 19h30 et la veille de Noël à 7h10.