Nouvelles

Les 15-18, 18-21 octobre 2018, dans la maison de retraite « Betania » dans la ville de La Falda, dans la province de Córdoba en Argentine, séries de retraites pour les apôtres de la Miséricorde intitulée : «  Bienheureux les miséricordieux… car ils obtiendront miséricorde » se tiendront. La retraite sera proclamée par Soeur Confida Gilera et Soeur Gaudia Skass des communautés de Boston et de Washington de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde et par les pères philippins qui s’occupent quotidiennement de la diffusion du Message de la Miséricorde en Argentine. Les participants viendront de différentes régions d’Argentine, ainsi que de Bolivie, Chili et Paraguay. Les organisateurs attendent environ 600 participants, divisés en trois groupes d’environ 200 personnes. Chacune des sœurs menera quatre conférences. Le programme est très intense. De nombreux participants à la retraite sont déjà très impliqués dans l’apostolat de la Miséricorde, mais certains commencent à connaître ce sujet.

Le 22 octobre de cette année, à l’occasion du 40e anniversaire de l’inauguration du pontificat du pape de la Miséricorde, au Sanctuaire national Saint Jean-Paul II, les soeurs de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde meneront une autre « Soirée avec Jésus Miséricordieux ». La soirée commencera à 19h00 par l’exposition du Saint- Sacrement et l’adoration de Jésus Miséricordieux. L’invité spécial sera le prêtre prélat Vito Buonanno qui sert à la basilique de l’Immaculée Conception à Washington, DC. Dans la réflexion qu’il entreprendra ce soir, il partagera les aspects les plus importants pour lui dans l’enseignement de Jean-Paul II aux jeunes. À la fin, les jeunes se retrouveront et il y aura du temps pour « Questions et réponses ». Les « Soirées avec Jésus Miséricordieux » sont organisées pour les jeunes qui veulent suivre les traces de Sainte Soeur Faustine et St. Jean-Paul II et découvrir une nouvelle qualité de vie dans l’amitié avec Jésus Miséricordieux.

« Sainte Faustine à la Lumière de la Miséricorde » – c’est le nouveau long métrage sur l’apôtre de la Miséricorde Divine dont le créateur est Piotr Weychert. C’est un documentaire dramatisé qui, avec les paroles de témoins, raconte la vie de Sainte Faustine et parle du pouvoir de la Miséricorde de Dieu, de ce qui s’est passé dans le silence du couvent il ya plus de 80 ans et des fruits qu’aujourd’hui lui sa mission prophétique apporte dans l’histoire des peuples, de l’Église et du monde. Le film est construit autour de l’idée d’influence de Sainte Faustine sur le monde moderne et tente de répondre à la question de savoir pourquoi sa mission est si apte à répondre aux besoins des gens du XXIe siècle. Dans le film, en plus des documents d’archives, il y a des scènes mises en scène avec acteurs complétées par des animations et des effets visuels.

Le producteur est Grupa Filmowa en coproduction avec le Centre National de Culture. Le film a été cofinancé par le ministère de la culture et du patrimoine national. Les sponsors du film sont : PKN ORLEN, Grupa Energa et l’éditeur de Poznaj Świat.

Le 19 octobre de cette année, dans la capitale de la Basse-Silésie, la chaîne TV Telewizja Wiekuistego Słowa – EWTN Polska commence son activité. La branche polonaise de la célèbre télévision créée par la mère Angelica de l’ordre des clarisses, commencera à diffuser sur Internet en premier lieu, puis sur la chaîne satellite et les réseaux câblés. Le programme quotidien comprendra la transmission de prières à l’heure de la Miséricorde et du chapelet de la Miséricorde Divine du Sanctuaire de la Divine Miséricorde à Cracovie-Lagiewniki, dirigés par les Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. EWTN Polska utilisera le signal de transmission en ligne sur le site Web: www.faustyna.pl

 

Sous ce titre, à l’occasion du 80e anniversaire de la naissance de l’apôtre de la Miséricorde Divine pour le ciel, la maison d’édition Misericordia a publié un livre avec conférences, lectures orales et discours de s. M. Elbieta Siepak de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde prononcés lors de congrès, symposiums théologiques et toutes sortes de réunions au cours des 10 dernières années. Leurs thèmes s’inspirent de la richesse de la spiritualité de Sainte Soeur Faustine : apprendre le mystère de la miséricorde de Dieu, confiance en Dieu et envers les autres, prière, péché, souffrance, sainteté, vocation à la vie consacrée et rôle des prêtres dans la mission de proclamer le message de la Miséricorde et l’histoire du culte de la Miséricorde Divine. Le livre est disponible dans les botiques de la maison d’édition du sanctuaire de la Miséricorde Divine à Kraków-Łagiewniki et dans la boutique en ligne: www.misericordia.faustyna.pl.

Pierre et Judas. Deux histoires et la miséricorde de Dieu – sous un tel slogan, dans le sanctuaire de Cracovie-Lagiewniki, il y aura une retraite pour les prêtres du 27 au 31 janvier 2019. Elle sera animée dans la dynamique de lectio divina par le prêtre Krzysztof Wons SDS – directeur spirituel, directeur du Centre de formation spirituelle de Cracovie, conférencier en théologie de la spiritualité. Les conférences sur la spiritualité de Sainte Soeur Faustine (premier et dernier jour) seront présentées par s. M. Elżbieta Siepak, ZMBM – autrice de nombreuses publications sur la vie et la mission de Sainte Soeur Faustine, porte-parole de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. Dans l’atmosphère du désert et plein de silence, dans la prière avec la parole de Dieu, en utilisant également l’expérience spirituelle de Sainte Soeur Faustine, les participants à la retraite pourront explorer et expérimenter le mystère de la miséricorde de Dieu, puis le proclamer avec puissance au monde, en profitant de la promesse de Jésus écrite sur les pages de « Petit Journal » de Sainte Soeur Faustine : Aux prêtres qui proclameront et glorifieront ma miséricorde, je donnerai une force extraordinaire, je bénirai leurs paroles et je toucherai les cœurs auxquels ils s’adresseront (PJ 1521). La retraite se déroulera en polonais sans traduction. Informations détaillées et inscription sur: www.faustinum.pl

À la veille de la Toussaint et du 156e anniversaire de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde, les cérémonies d’accueil au postulat de sept candidates de Pologne, d’Angleterre et de Tchécoslovaquie avec la participation de la supérieure générale, Petra Kowalczyk, se tiendront au couvent de Walendow. La cérémonie religieuse aura lieu dans le couvent après la prière à l’heure de la Miséricorde et le chapelet de la Miséricorde Divine. L’Eucharistie à l’intention des postulantes sera célébrée dans la chapelle du couvent à 18 heures. Les célébrations seront précédées d’une journée de concentration au rythme lectio divina.

Le postulat est la première tentative de vie religieuse. Il vise principalement à introduire progressivement les postulantes dans la vie religieuse, à enrichier et à étendre les connaissances religieuses, à former la culture de coexistence selon les principes de la bonne éducation, à développer la pratique des vertus naturelles et à approfondir la connaissance de la la vie et de l’apostolat. Ce ne sont pas seulement des conférences et le temps consacré à l’étude, mais aussi la prière et le travail dans la communauté des sœurs.

Dans la vie religieuse de l’Eglise en Pologne, une belle tradition des dévotions du Rosaire d’octobre du Rosaire est très ancrée. Elles sont célébrées dans toutes les églises, les chapelles, les communautés … Dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, cette dévotion est célébrée dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine tous les jours à 19h00 et le dimanche, les jours fériés et le premier vendredi du mois à 18h30. Vous pouvez accompagner la prière de Cracovie-Lagiewniki via la transmission en ligne. Les considérations du Rosaire dans l’esprit de la miséricorde divine et humaine (y compris avec les textes de Sainte Faustine) sont également disponibles dans la boutique « Misericordia dans le sanctuaire de Lagiewniki et sur le site : www.faustyna.pl

Un autre lieu d’apparitions au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki est le couvent. Ici, des rencontres extraordinaires avec les habitants du ciel ont eu lieu dans les chambres, dans l’infirmerie, le réfectoire, les couloirs, la chambre de la supérieure ou dans la salle de la Congrégation. Le Seigneur Jésus a fourni des informations importantes concernant le message de la Miséricorde avec lequel il a envoyé Soeur Faustine au monde entier dans des endroits aussi banals que le couloir devant la cuisine. À la mi-septembre 1936, Soeur Faustine y a entendu la grande promesse liée au chapelet de la Miséricorde Divine. Dis constamment ce chapelet que Je t’ai enseigné. Celui qui le dira sera l’objet d’une grande miséricorde à l’heure de sa mort, fût-il le pécheur le plus endurci. S’il dit une seule fois ce chapelet, il recevra la grâce de Mon infinie miséricorde. Je désire que le monde entier connaisse Ma miséricorde. Je veux répandre Mes grâces sur les âmes, qui ont confiance en Ma miséricorde (PJ 687).

Au couvent, Soeur Faustine a eu plusieurs dizaines de rencontres avec Jésus, la Sainte Mère, Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus ou des âmes souffrant au purgatoire. Le 15 août 1937, dans la salle de la Congrégation, lorsque les sœurs ont prononcé l’acte de l’élection de la Mère de Dieu la Supérieure Générale Bleue de la Congrégation, Soeur Faustine a vu Marie et a décrit cet événement de la manière suivante :

Durant la cérémonie qui eut lieu à la gloire de Notre Dame, vers la fin, j’aperçus la Très Sainte Vierge qui me dit : « Oh ! Combien l’hommage de votre amour m’est agréable !» Et à ce moment, Elle couvrit de son manteau toutes les Sœurs de notre Congrégation. De son bras droit, Elle serra contre Elle, la Mère Générale Michaëla, du gauche, moi-même, et toutes les Sœurs étaient à Ses pieds abritées sous Son manteau. Alors la Très Sainte Vierge déclara : « Toutes celles qui demeureront avec zèle, jusqu’à la mort, dans Ma Congrégation, éviteront le feu du Purgatoire. Je désire que chacune se distingue par les vertus suivantes : humilité, douceur et pureté, amour de Dieu et du prochain, compassion et miséricorde. » Après ces paroles, toute la Congrégation disparut de ma vue, et je demeurai seule avec la Très Sainte Mère qui m’instruisit de la volonté de Dieu, et comment l’appliquer dans la vie en m’abandonnant totalement à Son Très Saint Jugement. Il est impossible sans accomplir Sa Sainte Volonté – « Ma fille, Je te recommande vivement de réaliser fidèlement les moindres souhaits de Dieu, car c’est ce qui Lui est le plus agréable ! Je désire vivement que tu te distingues par ta fidélité à accomplir la volonté de Dieu. Place la volonté de Dieu bien au-dessus de tous les sacrifices et holocaustes ! » Tandis que la Mère du Ciel me parlait, une profonde compréhension de la volonté de Dieu pénétrait mon âme (PJ 1244). Plus d’informations dans le livre : « Sur les traces des apparitions de Sainte Soeur Faustine dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki ».

En suivant les traces des apparitions de Sainte Soeur Faustine au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki, il faudrait rester plus longtemps devant le tableau célèbre de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte Faustine. Dans cette chapelle, l’Apôtre de la Miséricorde Divine passait tous les jours quelques heures en se priant pendant près de 6 ans, ici, elle a vécu 116 visions et expériences mystiques avec la présence de la Sainte Trinité, de Jésus, de la Mère de Dieu, des anges, des saints et des morts. Il faut noter unediscussion remarquable entre Dieu et les âmes : pécheresse (PJ 1485), dans le désespoir (PJ 1486), souffante (PJ 1487), visant à la perfection (PJ 1488) et parfaite (PJ 1489) que Sœur Faustine a décrit dans son Petit Journal parce qu’elles révèlent l’énormité de son amour miséricordieux pour l’homme, montrent le chemin vers l’union avec lui. Le plus souvent, dans la chapelle de Łagiewniki, Soeur Faustine a vu Jésus (27 fois) ou l’a entendu (près de 60 fois). Particulièrement remarquables sont les révélations de Jésus, qui concernaient les événements évangéliques: l’entrée de Jésus à Jérusalem, l’établissement de l’Eucharistie, les événements pascaux et le message de la Miséricorde. Les descriptions de l’établissement de l’Eucharistie sont exceptionnelles, c’est pourquoi nous en citerons une ici: „L’ Heure sainte. Jeudi. Pendant cette heure de prière, Jésus ma permis dentrer dans le Cénacle et j’ai assisté à ce qui s’y est passé. Jai été le plus profondément bouleversée lorsque Jésus, avant la consécration, a levé les yeux vers le ciel et est entré dans un dialogue mystérieux avec son Père. Cest seulement dans l’éternité que nous comprendrons véritablement ce moment. Ses yeux étaient comme deux flammes. Son visage, blanc comme la neige, rayonnait. Toute sa personne était empreinte de majesté et son âme pleine de nostalgie. Au moment de la consécration l’amour comblé sest reposé. Le sacrifice était pleinement accompli. Maintenant, seule la cérémonie de la mort extérieure, de l’anéantissement extérieur s’accomplira : ce qui relève de lessentiel a eu lieu au Cénacle. Jamais, dans ma vie, je n’avais eu une compréhension aussi profonde de ce mystère que durant cette heure d’adoration. Ah ! combien je désire ardemment que le monde entier connaisse cet insondable mystère !” (PJ 684).