Archivio delle notizie

En acceptant la demande de l’évêque Francesco Milito du diocèse d’Oppido Mamertina-Palmi, le 14 septembre de cette année, la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde entreprendra un service religieux et apostolique dans la paroisse Maria SS. della Colomba à San Martino et dans « l’Oasis de la Miséricorde » qui opère dans cette paroisse. Le travail apostolique des sœurs consiste à créer et à former des groupes appelés « les Élèves – Apôtres de la Miséricorde Divine », à familiariser les paroissiens et ceux qui visitent « l’Oasis de la Miséricorde » avec le message de la Miséricorde Divine et l’école de spiritualité de Sainte Soeur Faustina, à rendre visite à des familles dans une situation difficile, à promouvoir et diffuser le message de la Miséricorde dans d’autres environnements. Soeur Ligia et soeur Salwatricze vivront dans le bâtiment de la paroisse à la Via Firenze et leur communauté de San Martino sera une branche de la maison religieuse du Centre de spiritualité de la Miséricorde de Rome, via dei Penitenzieri.

 

Le 14 septembre de cette année (samedi), au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki, arrivera le 17ème Pèlerinage National des Cheminots. Il commencera à 10 heures par le service „Chemin de la Miséricorde” sur l’autel en plein air et la conférence du p. Ryszard Marciniak sur „Les menaces actuelles pour la Pologne et l’Église – Le besoin de réponses et de témoignages”. À 12h00, le chemin de croix en plein air, puis – à 12h00 – le point central du pèlerinage : l’Eucharistie, présidée par l’évêque Janusz Mastalski de l’archidiocèse de Cracovie. Les pèlerins visiteront également la chapelle avec le tableau célèbre de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Soeur Faustine à qui ils confieront également leurs intentions personnelles. Le pèlerinage se terminera par la prière à l’heure de la Miséricorde (15h00) et le chapelet de la Miséricorde divine.

 

Le 14 septembre (samedi), dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki, il y aura une réunion mensuelle de la Communauté Sychar. A 17h00, dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte Faustine, sera célébrée la messe pour les mariages en difficulté et il y aura une rencontre dans la salle „Faustinum”. Dans cette intention – pour les mariages en situation de crise – tous les jours à 20h30, les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde dirigent le rosaire dans le Sanctuaire de Lagiewniki.

Le 14 septembre de cette année, à l’occasion de la Dête de de la Croix, en communication avec les participants à la réunion de prière à Włocławek, „La Pologne sous la croix”, dans la basilique du Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki, la prière à l’Heure de la Miséricorde sera célébrée à 15h00, accompagnée par l’adoration de la Croix.

Les 13 et 14 septembre sont le 84e. anniversaire de la révélation du Chapelet de la Miséricorde Divine. Jésus a enseigné deux prières: la prière du Seigneur, lorsque les apôtres lui ont demandé, et le Chapelet de la Miséricorde Divine, dicté à Sainte Faustine en polonais dans le couvent de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Vilnius en 1935. Le soir ,quand j’étais dans ma cellule, j’ai vu un Ange, l’exécuteur de la colère de Dieu. Il était en robe claire, la face rayonnante, une nuée sous les pieds et de cette nuée sortaient la foudre et les éclairs qu’il lançait de sa main sur la terre. Lorsque je vis le signe de la colère de Dieu qui devait frapper la terre, et surtout un certain endroit, qu’évidemment je ne puis nommer, j’ai commencé à prier l’ Ange , pour qu’il s’arrête quelques instants, lui disant que le monde allait faire pénitence. Mais ma prière n’était rien devant la colère de Dieu. A ce moment, j’ai aperçu la Très Sainte Trinité. La grandeur de Sa Majesté me pénétra jusqu’au fond de l’âme et je n’osais plus répéter mes supplications. Au même instant, je sentis en mon âme, la force de la grâce de Jésus qui habite mon âme. A l’instant même où je pris conscience de cette grâce, j’ai été enlevée devant le Trône de Dieu. Oh ! qu’ Il est grand, notre Seigneur et notre Dieu. Inconcevable est Sa Sainteté ! Je ne vais pas tenter de décrire cette grandeur, car bientôt nous Le verrons tous, tel qu’ Il est. J’ai commencé à supplier Dieu pour le monde. par des paroles entendues intérieurement. Alors que je priais ainsi, j’ai vu l’impuissance de l’ Ange , qui ne pouvait accomplir la juste punition qui revient de plein droit au péché. Je n’avais jamais encore prié avec tant de force intérieure. Voilà les paroles par lesquelles je suppliais Dieu : « Père Eternel, je vous offre le Corps, le Sang, l’ Âme et la Divinité de Votre très doux Fils Notre Seigneur Jésus Christ, pour nos péchés et ceux du monde entier. Par Sa douloureuse Passion, soyez-nous miséricordieux. »

Le lendemain, en entrant dans la chapelle, j’ai entendu intérieurement ces paroles : « Chaque fois que tu entres à la chapelle, récite tout de suite la prière que je t’ai apprise hier. » Lorsque j’ai récité cette prière, j’entendis : « Cette prière doit apaiser Ma colère. Tu vas la réciter pendant neuf jours, sur un chapelet, de la manière suivante : « Père Eternel, je vous offre le Corps, le sang, l’ Âme et la Divinité de Votre Fils Bien )Aimé , Notre Seigneur Jésus-Christ, pour implorer de Vous le pardon de nos péchés et de ceux du monde entier. » Sur les grains de l’ Ave Maria, tu diras : « Par Sa douloureuse Passion, ayez pitié de nous et du monde entier. » (PJ 474-476).

Dans les révélations ultérieure, Jésus a lié à cette prière de grandes promesses sous condition de la réciter dans un esprit de confiance en lui et en la miséricorde envers les autres. Pla promesse générale dit qu’en récitant le Chapelet avec confiance, on peut prier tout, si cela est conforme à la volonté de Dieu. En outre, il a donné des promesses particulières qui correspondent à la grâce d’une morte heureuse et calme (sans peur et terreur). Elles peuvent être priées non seulement ceux qui récitent cette prière avec confiance mais aussi les mourants avec qui d’autres le réciteront.

Aujourd’hui, à côté de l’acte : Jésus, je fais confiance en vous, c’est la prière la plus célèbre à la Miséricorde Divine, récitée sur tous les continents, même dans les langues tribales. En savoir plus sur le Chapelet et son histoire.

Le  8 septembre – comme le huitième jour de chaque mois – la communauté de Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde de Gdansk soutient par la prière les couples qui désirent la progéniture. Cette liste comprend déjà plus de 700 couples de Pologne, Italie, France et EUA et 260 d’entre eux attendent ou ont des enfants. Les intentions demandant la prière à cette intention (prénoms des couples mariés) peuvent être envoyées par e-mail à : kobietajestboska@gmail.com ou via le fanpage de la formation LA FEMME EST DIVINE.

Les 7 et 8 septembre de cette année, les sœurs de la communauté de Hrusov de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde participeront à la fête du patron qui aura lieu à la basilique de la Nativité de la Sainte Vierge à Vranov nad Topľou en Slovaquie. L‘Eucharistie solennelle à 10h30 sera présidée par le cardinal Jozef Tomko. Les sœurs dirigeront la prière avec le chapelet de la Miséricorde Divine.

La communauté „La femme est divine”, le père Andrzej Wiecki, son guide spirituel, et les soeurs de la communauté de Gdańsk de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, invitent cordialement les couples mariés voulant avoir des enfants à l’adoration de Jésus miséricordieux avec la prière pour la guérison qui se tiendra le 8 septembre à 19h30 au Sanctuaire Notre-Dame de Matemblewo. Transmission en ligne: www.kobietajestboska.pl

 

Du 30 août au 1er septembre de cette année, au couvent de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Zakopane, il y aura des jours de recueillement pour les filles. La retraite sera dirigée par le p. Paweł Czyż, s. Greta, s. Ewangelista. Au programme: Le programme prévoit l’Eucharistie commune, l’adoration, l’écoute et la réflexion sur la parole de Dieu, ainsi que de réunions et de conversations avec les sœurs.

C’est le nom dans la vie religieuse du changement de lieu de séjour et souvent de type de travail apostolique. Le plus souvent, dans la seconde moitié d’août, les sœurs se rendent dans couvent monastères où leur obéissance les envoie. C’est souvent non seulement un changement de résidence, mais aussi une sorte de ministère apostolique. Les sœurs sont envoyées là où la Congrégation prend de nouvelles missions ou répond aux besoins du travail apostolique. Pour les sœurs, c’est une occasion d’acquérir la liberté de tous les attachements terrestres, pour ne vivre que pour Dieu et son royaume.

 

Le 29 août de cette année, dans le sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, les prêtres de la Congrégation de Notre-Dame de la Consolation de nombreux pays européens se rencontreront. Dans le programme : l,Eucharistie, la liturgie des heures, la prière à l’heure de la Miséricorde et le chapelet de la Miséricorde Divine et les conférences sur le sacerdoce dans le « Petit Journal » de Sainte Soeur Faustine et le rôle des prêtres dans la mission de proclamer le message de la Miséricorde au monde de s. M. Elżbieta Siepak de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. Les prêtres se familiariseront également avec la vie et l’école de spiritualité de Sainte Faustine et le sanctuaire de Łagiewniki.

Dans les derniers jours d’août, en toute la Pologne et dans les couvents de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde qui mènent les centres éducatifs pour les filles (Cracovie, Wroclaw et Kalisz), des internats, garderies et écoles maternelles, il y a des préparations intensives pour la nouvelle année scolaire. L’inauguration de l’année scolaire commence toujours par l’Eucharistie, au cours de laquelle le personnel enseignant et les élèves, les enfants … demandent la bénédiction et la grâce de Dieu nécessaires pour l’année scolaire qu’il soit non seulement le temps d’un apprentissage efficace mais aussi le temps d’une croissance spirituelle fructueuse.

Cela s’est passé à Świnice, le 27 août 1905, à une heure de l’après-midi. Stanislaw Kowalski, un agriculteur de 40 ans de Glogowiec, en présence de Franciszek Bednarek, âgée de 35 ans et Jozef Stasiak, 40 ans, les deux agriculteurs de Glogowiec, ont comparu devant nous et nous ont montré un enfant né dans le village de Glogowiec, le 25 août de cette année, à huit heures du matin, de sa femme de mariage Marianna née Babel, âgée de 30. Au baptême tenu aujourd’hui, l’enfant a reçu le nom de Helena, et ses parrain et marraine étaient Konstanty Bednarek et Marianna Szewczyk. Cette enregistrement du baptême dans le livre de paroisse a été laissé par le prêtre Jozef Chodynski qui a baptisé Helena Kowalska. L’acte a été rédigé dans la langue russe, parce que c’était le temps d’annexion et la Pologne ne figurait pas sur la carte de l’Europe. Le père de Helena, Stanisław Kowalski, le seul a signé cet enregistrement en polonais, les parrains comme analphabètes ont mis une « croix ». Dans l’ancienne église paroissiale, aujourd’hui Sanctuaire de l’anniversaire et du baptême de Faustine, se trouvent les même fonts baptismaux où Helena Kowalska est devenue un enfant de Dieu et un membre du Corps mystique du Christ, baptisée deux jours après la naissance, à la veille de la fête de Notre-Dame de Czestochowa. La grâce du baptême a développé dans sa vie et a atteint la plénitude de l’union mystique avec Dieu déjà sur la terre. Aujourd’hui, elle est vénérée comme l’apôtre de la Miséricorde Divine, parce que Jésus l’a choisie comme un prophète de notre temps et envoyé dans le monde avec le message de la Miséricorde.

Le 25 août de cette année est le 114e anniversaire de la naissance de Helena Kowalska – St. Sœur Faustine, connu dans le monde comme l’Apôtre de la Divine Miséricorde. Elle est née comme le troisième enfant de la famille de Marianna et Stanislaw Kowalski, dans le village de Glogowiec. L’acte de baptême dit qu’elle est née vers huit heures du matin, vendredi. La mère de Faustine – Marianna née Babel – a dit qu’elle avait sanctifié son sein parce que les naissances antérieures ont presque coûté sa vie, et les enfants suivants sont nés sans problèmes. Elle disait de Helena : « Bienheureux enfant, chère fille ». Sœur Faustine a constamment remercié Dieu pour ses parents, craignant Dieu, gens justes et diligents, qui avaient élevé leurs enfants dans l’esprit de foi et d’amour pour Dieu et les gens. Aujourd’hui, la maison de naissance de l’Apôtre de la Divine Miséricorde appartient au Sanctuaire de sa naissance et de son baptême et elle est sous les soins des Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde du couvent de Świnice Warckie. Des pèlerins non seulement de Pologne mais aussi d’autres pays dans le monde arrivent au lieu de sa naissance, en errant le sentier de sa vie.

Le 25 août est le 24ème anniversaire de la reconnaissance de Sainte Sœur Faustine la cofondatrice spirituelle de la Congrégation des Soeurs de Notre Dame de la Miséricorde. Il a été célébré lors du 90e anniversaire de sa naissance à la réunion des Sœurs du sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki sous la direction de la Supérieure Générale Paulina Slomka. Après un discernement antérieur par les théologiens et les pasteurs de l’Église, à la fin de la veillée de nuit, devant le tableau de Jésus Miséricordiex et au tombeau de Sainte Faustine, la Mère générale a dit les mots de l’acte dans lequel elle a avoué, entre autres : Sainte Faustine (…), tu n’as pas seulement renouvelé la spiritualité et le charisme de notre Congrégation, maistu es aussi sa cofondatrice spirituelle. Ce que Dieu a fait dans ta vie, en accomplissant les travaux de Teresa Potocka et Teresa Rondeau, et ce qu’il nous a permis de lire, nous sommes heureux de reconnaître, en remercissant à la miséricorde de Dieu pour les grandes choses qui ont eu lieu en toi et à travers toi dans notre congrégation.

Sainte Faustine a reçu le charisme de proclamer le message de la Miséricorde au monde avec l’action, le mot et la prière, ou nourrir cette valeur évangélique essentielle qui est la miséricorde de Dieu et de l’humanité. Ainsi, elle a non seulement enrichi le patrimoine charismatique de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde, fondée par Mère Teresa des Princes de Sułkowski Potocka pour sauver les femmes déchues, mais aussi l’Église, en commençant le Mouvement apostolique de la Miséricorde Divine (la « nouvelle congrégation» que Jésus a voulue) et en apportant à son histoire une nouvelle école de spiritualité fondée entièrement sur le mystère de la miséricorde divine. Le premier héritier de Sainte Faustine est la Congrégation à laquelle elle appartenait donc Saint Jean-Paul II a déclaré lors du pèlerinage à Cracovie Łagiewnik en 1997 : Bien chères Sœurs ! Une vocation particulière repose sur vous. Choisissant parmi vous Sœur Faustyna, le Christ a fait de votre Congrégation la gardienne de ce lieu et en même temps Il vous a appelé à un apostolat particulier de sa miséricorde. Je vous en prie, entreprenez cette œuvre. L’homme d’aujourd’hui a besoin de votre prédication de la miséricorde. Il a besoin de vos œuvres de miséricorde et de votre supplication de la miséricorde. Ne négligez aucune dimension de cet apostolat. Le texte intégral de l’acte de reconnaissance de St. Faustine en tant que cofondatrice spirituelle de la Congrégation, est rétablie dans toutes les communautés de la Congrégation chaque année, le 5 octobre, le jour de sa fête liturgique.

Le dimanche de l’anniversaire du baptême de St. Faustine, le 25 août, l’indulgence annuelle dans le Sanctuaire de l’anniversaire et du baptême de l’apôtre de la Miséricorde Divine à Świnice Warckie se tiendra. À 10h00, de sa maison familiale à Glogowiec, la procession partira avec les reliques de Sainte Faustine à l’église paroissiale à Świnice Warckie où à l’autel plénier à 12h00, l’Eucharistie solennelle sera célébrée. Les pèlerins de toute la Pologne et d’autres pays qui prient encore à l’Heure de la Miséricorde (15h00) et le Chapelet de la Divine Miséricorde arrivent à la cérémonie. Dans la maison familiale et la paroisse de St. Sœur Faustine vivent deux communautés de la Congrégation des Soeurs de Notre Dame de la Miséricorde : active et clôturée.

Le 22 août de cette année, de Varsovie, de la paroisse de Saint Joseph à Wola et de la paroisse de la Miséricorde Divine à Grójec, le XVIIe pèlerinage de vélos part à la maison de famille de Sainte Faustine à Głogowiec. Six sanctuaires mariaux attendent les pèlerins (Rokitno, Niepokalanów, Szymanów, Miedniewice, Domaniewice, Makolice). Ils arriveront à Glogowiec le 24 août. Le 25 août à 8h30, sera célébrée la messe après laquelle les pèlerins visiteront l’église paroissiale à Świnice Warckie qui est le Sanctuaire de l’anniversaire et du baptême de Sainte Faustine. Ils vont aussi prier au cimetière voisin avec les tombes des parents, frères et sœurs de l’Apôtre de la Miséricorde Divine. Vous pouvez joindre les pèlerins même le jour de départ sur la route de Varsovie, Lodz, Rawa Mazowiecka, Grójec. Le pèlerinage sera dirigé par le prêtre Michal Dlutowski et le prêtre Mariusz Bernyś.

Le 24 août, à l’occasion de l’anniversaire de la naissance de St. Sœur Faustine Kowalska, dans le sanctuaire de sa naissance et de son baptême, se déroulera le XIe Festival des Chants „Notes de musique miséricodieuses”. Plusieurs bandes de la région de Lodz y participeront, dont des bandes d’enfants ayant des besoins spéciaux. Le concert du festival débutera à 12h00. Le patron de l’événement est le maréchal de la Voïvodie de Lodz Witold Stępnia et il est organisé par le Centre de culture à Świnice Warckie en coopération avec le sanctuaire.

Nous souhaitons dédier ces paroles de Saint Jean-Paul II à tous les bienfaiteurs et donateurs de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde, parce que les dons financiers et l’implication personnelle dans les œuvres apostoliques apportent au monde le message de la Miséricorde que Jésus a confié Sainte Faustine. Nous remercions en particulier dans ce lieu, par ce site, à ceux qui le soutiennent, ainsi que les œuvres qui y sont réalisées, en particulier le Chapelet pour les mourants et la diffusion en ligne du Sanctuaire de Cracovie-Lagiewniki. Nous prions chaque jour pour tous les donateurs et bienfaiteurs, en recommandant leurs intentions à la Miséricorde Divine par l’intercession de Sainte Faustine.

Le 18 août de cette année, les fidèles de la Miséricorde Divine arrivent au sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki dans le cadre du VIe pèlerinage national, organisé à l’anniversaire de la consécration de la basilique de la Miséricorde Divine et de la confiance du monde à la Miséricorde Divine par St Jean Paul II. Les saintes messes seront célébrées au sanctuaire à 7h00, 8h30 et 19h00 (chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de St Faustin), 9h00, 10h30, 12h00, 13h30. 15h20 et 18h00 (basilique). Le programme comprend la présentation des œuvres de miséricorde dans des tentes sur la place devant la basilique, la projection de films. Plus d’informations sur le site du Sanctuaire: www.milosierdzie.pl.

Le 17 août est le 17e anniversaire de confier le monde à la Miséricorde Divine par le pape Jean-Paul II lors de son dernier pèlerinage à la Pologne dans le sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki. Après la consécration de la basilique, il a prononcé les paroles dans lesquelles il a confié à Dieu, le Père riche en miséricorde, le sort du monde et de tout être humain. Elles sont devenues une prière quotidienne non seulement des sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde et des pèlerins venant au sanctuaire de Lagiewniki, mais aussi des millions de personnes dans le monde entier.

« Dieu, Père miséricordieux,
qui as révélé Ton amour dans ton Fils Jésus-Christ,
et l’as répandu sur nous dans l’Esprit Saint Consolateur,
nous Te confions aujourd’hui le destin du monde
et de chaque homme.
Penche-toi sur nos péchés,
guéris notre faiblesse,
vaincs tout mal,
fais que tous les habitants de la terre fassent l’expérience de ta miséricorde,
afin qu’en Toi, Dieu Un et Trine,
ils trouvent toujours la source de l’espérance.
Père éternel, pour la douloureuse Passion et la Résurrection de ton Fils,
accorde-nous ta miséricorde, ainsi qu’au monde entier! Amen. »

Comme chaque troisième samedi du mois, le 17 août, les sœurs de la communauté de Hrusov de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde participeront à la prière pour les familles deans l’église Notre-Dame des Chagrins à Vysoka nad Uhom d’où vient Anna Kolesárova, slovaque de 15 ans, béatifiée en 2018. Comme chaque mois, la réunion commencera par la prière à l’heure de la Miséricorde et le chapelet de la Miséricorde divine et par la prière pour la famille. En outre, au programme: chemin de croix, rosaire, eEucharistie et adoration de Jésus dans le Saint Sacrement.

Du 10 au 16 août, sœur Pavla de la communauté de Hrušov de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde participera au quatrième pèlerinage de Michaloviec au temple de la Miséricorde Divine à Spišská Nová Ves. Le pèlerinage est organisé par les Pères Pallottins et les Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde qui meneront la prière sur 145 km de pèlerinage pour les pèlerins.

Le 10 août (samedi), dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki, il y aura une réunion mensuelle de la Communauté Sychar. A 17h00, dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte Faustine, sera célébrée la messe pour les mariages en difficulté et il y aura une rencontre dans la salle „Faustinum”. Dans cette intention – pour les mariages en situation de crise – tous les jours à 20h30, les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde dirigent le rosaire dans le Sanctuaire de Lagiewniki.

Du 6 er au 8 août de cette année., dans le couvent de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Nižný Hrušov, en Slovaquie, il y aura une retraite pour les filles sous le slogan: S’il te plait, change moi, Dieu. La retraite sera dirigée par le prêtre Josef Kohut et les soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde.

Le  8 août – comme le huitième jour de chaque mois – la communauté de Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde de Gdansk soutient par la prière les couples qui désirent la progéniture. Cette liste comprend déjà plus de 700 couples de Pologne, Italie, France et EUA et 252 d’entre eux attendent ou ont des enfants. Les intentions demandant la prière à cette intention (prénoms des couples mariés) peuvent être envoyées par e-mail à : kobietajestboska@gmail.com ou via le fanpage de la formation LA FEMME EST DIVINE.

Le 5 août, pendant le souvenir liturgique de Notre-Dame des Neiges, la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde a sa fête patronale, en l’honneur de sa patronne – Mère de Miséricorde Incarnée. Ce jour-là, l’acte d’élection de Marie supérieure bleu de la Congrégation, premièrement récité en 1937, est traditionnellement réitéré, Sainte Faustine a écrit dans son « Petit Journal » : Durant la cérémonie qui eut lieu à la gloire de Notre Dame, vers la fin, j’aperçus la Très Sainte Vierge qui me dit : « Oh ! Combien l’hommage de votre amour m’est agréable !» Et à ce moment, Elle couvrit de son manteau toutes les Sœurs de notre Congrégation. De son bras droit, Elle serra contre Elle, la Mère Générale Michaëla, du gauche, moi-même, et toutes les Sœurs étaient à Ses pieds abritées sous Son manteau. Alors la Très Sainte Vierge déclara : « Toutes celles qui demeureront avec zèle, jusqu’à la mort, dans Ma Congrégation, éviteront le feu du Purgatoire (PJ 1244). Ce jour est l’anniversaire de la dédicace de la Basilique Santa Maria Maggiore, la plus ancienne église de l’Ouest, dédiée à la Vierge Marie. Pour célébrer la fin d’un conseil orageux d’Ephèse (431) où l’on a déclaré le dogme de la maternité divine de Marie (Theotokos), le pape Sixte III a introduit la fête de la Mère du Fils de Dieu, qui a d’abord été célébrée dans la basilique elle-même, et avec le temps, les papes successifs l’ont étendue à toute l’Eglise. Aujourd’hui, le calendrier liturgique de l’Église comprend le souvenir de Notre-Dame des Neiges, commémorant le miracle associé à la montée de la basilique, et ce nom fonctionne dans l’esprit des fidèles. Donc la première occasion de célébrer cette fête de Marie comme Mère du Fils de Dieu – Miséricorde Incarnée – a été oubliée. Pour plus d’informations à propos de Marie Mère de la Miséricorde, son titre, le culte et l’iconographie dans l’Église et à la Congrégation, consultez le lien : Notre-Dame de la Miséricorde.

Du 1er au 4 août de cette année, au sanctuaire marial de Carthage, Missouri, s. Donata et s. Gaudia de la Communauté de Washington de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde participeront à une réunion annuelle organisée par la communauté vietnamienne. Il s’agit de la principale réunion de prière de milliers de Vietnamiens vivant aux États-Unis, au Canada et en Australie qui effectuent des pèlerinages à ce sanctuaire depuis 1978. Les soeurs partageront l’héritage spirituel de Sainte Soeur Faustine, enregistré dans son célèbre „Petit Journal”, imprimé également depuis de nombreuses années en vietnamien. Les Vietnamiens connaissent le message de la Miséricorde, mais ils veulent constamment l’approfondir, d’où l’invitation des sœurs à cette réunion. Les sœurs non seulement donneront des discours, mais pourront également rencontrer des personnes dans une tente spéciale, répondre à leurs questions personnelles et prier avec elles.

Le samedi 3 août, au couvent de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, le jubilé de’argent de la profession religieuse de s. Tadea Dobrucka sera célébrée. À 11 heures, au sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki, une Eucharistie solennelle sera célébrée avec le renouvellement des vœux religieux de: pureté, pauvreté et obéissance dont le signe extérieur est une alliance en argent gravée du nom: Jésus. Les sœurs des autres couvents de la Congrégation, ainsi que la famille et les personnes chargées du travail apostolique, se joignent à la prière d’action de grâce pour le don de la soeur et à ses intentions.

Le 27 juillet, la neuvaine avant la fête patronale de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde du 5 août commence. Au cours de la neuvaine, le Chapelet de Notre-Dame de la Miséricorde est chanté ou récité où nous demandons à Marie de nous défendre contre nos ennemis, de nous accueillir à l’heure de la mort, et nous prier la miséricorde de son Fils. Dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine, la neuvaine est célébrée les jours ouvrés à 19h00, tandis que le dimanche à 18h30. Le texte du Chapelet de Notre-Dame de la Miséricorde.