Archivio delle notizie

« Rencontre avec le Miséricordieux » – tel est le thème de la retraite du Carême pour les membres et les volontaires de l’association « Faustinum » en Slovaquie. La retraite du Carême pour les Slovaques se tiendra pour la première fois au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki du 2 au 4 mars, et sera menée par le père Artur Ciepielski et s. M. Clareta Fečová de la communauté de Košice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde.

Pour la période de Carême, nous prenons habituellement certaines décisions, et celles-ci sont le plus souvent les oeuvres demandées par Jésus: l’aumône, la prière et le jeûne, faites secrètement avec l’intention pure de l’amour pour Dieu et pour les gens, et non pour les applaudissements ou la reconnaissance. Sainte Faustina les ont aussi pratiquées. Dans la vie religieuse, cependant, elle avait une décision spécifique, remplie non seulement pendant le Carême, mais toujours, à savoir : elle se réunissait à Jésus Miséricordieux vivant dans son âme. Lorsqu’elle voulait le changer en unedécision, Jésus ne l’a pas laiss., parce que cette pratique quotidienne conduit au développement d’une relation profonde avec lui, pour vivre sa vie quotidienne avec lui.

Le 1er mars de cette année, l’étape régionale du Concours Interdisciplinaire sur les Grands Polonais aura lieu dans la Voïvodie de Cujavie-Poméranie. Le personnage choisi pour la lutte de compétition pour les élèves des classes VI et VII de l’école primaire et des classes II et III du collège est Sainte Soeur Faustine Kowalska, sa vie, sa mission de la Miséricorde Divine et le culte sur le fond de l’histoire polonaise. 45 personnes sont qualifiées à l’étape régionale. La Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde a pris le patronage d’honneur et a entrepris une coopération.

Les 25-28 février de cette année s. Zacheusza, s. Terezjana, s. Amelia, s. Ancilla et s. Rachela de la communauté de Cracovie et de Varsovie de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde organiseront une retraite sur la miséricorde de Dieu et de l’homme et St. Faustine dans la paroisse de Sainte Hedwige à Choszczno, diocèse de Szczecin et Kamieńsk. Les élèves de l’école primaire suivront les traces de Sainte Soeur Faustine. Les élèves de l’école n° 1 Bolesław III Krzywousty vivront les jours de retraite sous le slogan: « Toucher du péché et toucher de Dieu de la Miséricorde ». Dimanche, pendant la messe, les soeurs présenteront à tous les paroissiens le message de la Miséricorde que Soeur Faustine a écrit dans le fameux « Petit Journal » et avec lequel elle a été envoyée par Jésus au monde entier.

Du 23 au 28 février de cette année, s. Teresa et s. Maria Vianneya du couvent de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde à Cracovie-Lagiewniki mèneront une retraite sur la Miséricorde de Dieu à Swansea, dans le Sanctuaire diocésain de la Miséricorde Divine à Morriston. Au programme : Eucharistie, adoration de Jésus dans le Saint-Sacrement, conférences, prière quotidienne à l’heure de la Miséricorde et chapelet de la Miséricorde Divine et vendredi, le Chemin de la Croix. Le plan comprend également des rencontres avec les prêtres et les religieuses du diocèse de Menevia, la communauté de la Miséricorde Divine, les jeunes et la journée de la récollection pour les compatriotes de la Mission catholique polonaise à Swansea. Pendant leur séjour au Pays de Galles, les soeurs iront aussi avec le message de la miséricorde à Newport et Cardiff – la capitale du Pays de Galles.

À l’occasion d’indépendance de la Pologne, la paroisse de Saint Jean-Paul II et la Communauté de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Ełk organisent un concours littéraire et artistique pour les enfants d’âge préscolaire, les élèves des écoles primaires et leurs familles. Le but du concours est de diffuser le message de la Miséricorde Divine dans la famille et la paroisse, de renforcer l’amour pour la Patrie, de transmettre l’héritage chrétien aux plus jeunes générations de Polonais et de développer les talents. La tâche des élèves et de leurs familles sera d’écrire une œuvre littéraire sous n’importe quelle forme qui répondra aux questions suivantes: Comment Soeur Faustine a contribué au bien de notre Patrie ? Comment pouvons-nous imiter Saint Soeur Faustine, pour mieux vivre dans notre Patrie ? Les enfants d’âge préscolaire répondront sous forme d’œuvres d’art. Plus d’informations sur le site de la paroisse. La remise des prix à la Fête de la Miséricorde, le 8 avril de cette année. Des prix attrayants attendent les gagnants.

En février, lors des messes du soir, dans toutes les chapelles de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde on récit ou on chante les Litanies de St. Soeur Faustine. Les reflexions sur les appels des litanies permettent de mieux comprendre qui pour Dieu et pour nous est l’apôtre de la Miséricorde Divine, son riche patrimoine spirituel et sa mission prophétique d’annoncer au monde le message de la Miséricorde. Au sanctuaire de la Miséricorde Divine à Kraków – Łagiewniki, les messes du soir sont célébrées dans la chapelle avec le tableau miraculeux de du Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine tous les jours à 19h00 (à l’exception du jeudi). On peyt y participer via la transmission en ligne à : www.faustyna.pl.

La plus proche « Łagiewnicka 22 », à savoir la réunion mensuelle des jeunes au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, aura lieu le 22 février. Ce sera une réunion spéciale car au 87e anniversaire des apparitions de Jésus Miséricordieux et la chapelle avec le tableau miraculeux sur lequel les paroles de Jésus prononcées à Sainte Sœur Faustine ont été réalisées : Je désire que l’on vénère ce tableau d’abord dans votre chapelle, puis dans le monde entier (PJ 4.). L’invité spécial de la réunion sera Witek Wilk, évangélisateur, musicien, batteur, leader de nombreuses retraites en Pologne et dans le monde, qui est le fondateur de plusieurs communautés charismatiques évangéliques de prière. Après la PAROLE, il y aura la partie la plus importante de la soirée, L’ADORATION – temps pour une rencontre personnelle avec Jésus, puis le temps de la communauté avec le thé et l’occasion de parler avec l’invité. Ceux qui ne peuvent pas venir physiquement à Lagiewniki, peuvent se connecter à la diffusion en ligne à l’adresse: faustyna.pl.

Un soir, dans ma cellule, a écrit Sainte Faustine dans son « Petit Journal », je vis Jésus vêtu d’une tunique blanche, une main levée pour bénir, la seconde touchait son vêtement sur la poitrine. De la tunique entr’ouverte sortaient deux grands rayons, l’un rouge, l’autre pâle. Je fixais le Seigneur en silence, l’âme saisie de crainte, mais aussi d’une grande joie. Après un moment, Jésus me dit : « Peins un tableau de ce que tu vois, de ce qu tu vois avec l’inscription « Jésus, j’ai confiance en vous ! »Je désire qu’on honore cette image, d’abord dans votre chapelle, puis dans le monde entier » (47). Cet événement a eu lieu dans la cellule du couvent de Plock de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à l’Ancien Marché, le 22 février 1931. Le premier tableau de Jésus Miséricordieux a été peint à Vilnius en 1934 sous la direction de Sainte Faustine, dans l’atelier d’Eugeniusz Kazimirowski, et exposé à la vénération publique pour la première fois à la porte de l’Aurore en 1935. Depuis lors, de nombreux tableaux ont été créés. Le tableau le plus célèbre est le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux par Adolf Hyla de la chapelle du couvent de la Congrégation des Sœurs de Notre Dame de la Miséricorde dans Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki. Ce tableau a été créé sous la direction du directeur spirituel de l’apôtre de la Miséricorde Divine de Cracovie, père Józefa Andrasza SJ, qui l’a béni à la fête de la Miséricorde le 16 avril 1944. Cette image est la manifestation des paroles de Jésus prononcées à Sainte Faustine à la première révélation : Je désire que cette image soit vénérée d’abord dans votre chapelle et ensuite dans le monde entier. Non seulement des pèlerins du monde entier venant physiquement à ce lieu saint prient devant ce tableau mais aussi les utilisateurs d’Internet à l’aide de la transmission en ligne et la présentation à : www.faustyna.pl.

Le 22 février de cette année, à l’occasion du 87ème anniversaire de la révélation de l’image de Jésus Miséricordieux dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Płock, les messes auront lieu à 6h30, 10h00, 12h00. À 15h00 – la prière à l’heure de la miséricorde et le chapelet à la Miséricorde Divine, suivi de l’adoration de Jésus dans le Saint Sacrement qui se terminera par une bénédiction à 21h00. En raison de l’expansion du Sanctuaire et de l’afflux de pèlerins, les principales célébrations diocésaines auront lieu dans la cathédrale de Płock. À 18h00, l’Eucharistie sera présidée par l’évêque Mirosław Milewski. Elle sera précédée d’une veillée d’une heure intitulée « Le Chemin de la Miséricorde », dirigée par les jeunes du Ministère Pastoral Académique « Petroklezja ». Non seulement les habitants de Płock, mais aussi les fidèles de la Miséricorde Divine qui arrivent traditionnellement à ces cérémonies de nombreux endroits en Pologne malgré les conditions hivernales participent à la célébration de l’anniversaire de la révélation.

Le 22 février de cette année, au Sanctuaire National Saint Jean-Paul II, les sœurs de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde organiseront une « Soirée avec Jésus Miséricordieux ». Elle commencera à 19h00 par l’exposition du Saint Sacrement et l’adoration de Jésus Miséricordieux qui sera enrichie par la présence de plusieurs musiciens. La conférence intitulée « La découverte qui change la vie – Dieu me parle » sera donnée par Sœur Gaudia Skass. Je vais me concentrer, annonce-t-elle son sujet, sur le symbolisme du tableau, mais je dirai aussi aux jeunes d’autres façons desquelles Dieu communique avec nous. Je partagerai ma propre expérience de ce qu’il faut faire pour entendre la voix de Dieu parler à chacun de nous individuellement. À la fin, les jeunes vont boire du thé ensemble. « Les soirées avec Jésus Miséricordieux » sont organisées pour les jeunes qui veulent suivre les pas de Sainte Soeur Faustine et Saint Jean-Paul II et découvrir une nouvelle qualité de vie en amitié avec Jésus Miséricordieux.

En se référant à l’ancienne liturgie de la station, le métropolite de Cracovie, l’archevêque Marek Jędraszewski, l’a également introduite à Cracovie. Pour la deuxième fois, tous les jours du Carême, les habitants de Cracovie peuvent prier dans les églises de la station choisies. L’une d’entre elles est la basilique au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki où la liturgie de la station avec l’Eucharistie sera célébrée le 19 février à 18h00.

La spiritualité de toute la liturgie de la station se concentre sur trois éléments de base, explique le Père Stanisław Szczepaniec. Le premier est la dimension pénitentielle, grâce à laquelle nous pouvons expérimenter le Carême en profondeur. Les participants au «jour de la station» écoutent la parole de Dieu, continuent à prier, à faire le jeûne et, pendant la célébration de l’Eucharistie, font un don aux nécessiteux. Ceux qui partent en pèlerinage vers d’autres églises passent aussi un chemin spirituel qui les rapproche de l’expérience plus profonde de la Pâque du Seigneur.

Le deuxième but de la liturgie de la station est de montrer la ville comme un «espace sacré». La ville entière devient l’Église de Dieu, car les fidèles se rassemblent dans la liturgie pénitentielle dans toutes ses parties. Le « réseau de stations » couvre tous les quartiers de Cracovie.

Le troisième aspect de la liturgie de la station est également important. C’est l’arrivée de l’évêque à la communauté. L’évêque fortifie les participants de l’Eucharistie dans l’engagement zélé de la prière, du jeûne et de la charité, et sa présence est un signe de l’unité de l’Église particulière.

Source: Franciszkanska3.pl / Archidiocèse de Cracovie

Le 17 février de cette année, dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki, il y aura des cérémonies liées aux jubilés de vœux religieux, présidées par l’évêque Jan Zając. Au cours de l’Eucharistie solennelle à 11h00, dans la chapelle avec le tableau célèbre de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte Faustine, les vœux de : la pureté, la divinité et l’obéissance seront répétées par s. Waleria Krysiak, vivant le 60ème anniversaire de la profession religieuse, et s. Laura Dudek, vivant le jubilé d’argent du 25ème anniversaire des premiers vœux religieux. La famille et les sœurs de nombreuses communautés de la Congrégation participeront à la célébration pour remercier Dieu pour le don de vie, de vocation et de miséricorde pour les soeurs et à travers leur vie, pour l’Eglise et le monde.

Le 15 février est la fête du prénom de Sainte Faustine et le souvenir liturgique de son guide spirituel, bienheureux Michal Sopocko. Dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, la messe du matin à 06h30 sera célébrée aux intentions de la personne dont on célèbre la fête, selon la coutume de la Congrégation. Cette intention est le remerciement pour les grâces reçues dans la vie terrestre par Sainte Sœur Faustine et pour celles qu’elle a demandées pour la Congrégation, l’Église, la patrie et le monde, pour qu’elle montre à tous l’amour miséricordieux de Dieu, qu’elle soutienne la confiance en lui et incite à aider ses proches. Transmission sur : www.faustyna.pl. Toute personne peut présenter ses vœux et apporter le don de la prière, l’acte de miséricorde envers les proches ou un autre don spirituel.

Le 14 février, c’est la date du mercredi des Cendres qui marque le début du Carême. En ce jour, pendant la liturgie, le prêtre trace les têtes avec de la cendre, comme un signe de pénitence (la cendre provient des rameaux après leur bénédiction l’année dernière pendant le dimanche des Rameaux), en disant : « Convertissez-vous et croyez à l’Evangile » ou bien « Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière. » Ces paroles rappellent la fragilité de la vie humaine, la nécessité de la foi en l’Evangile et la nécessité de la conversion pour obtenir la vie. En ce jour, l’abstinence de viande (à partir de 14 ans) et le jeûne strict, à savoir la limitation des repas à trois par jour (dont un seul complet) sont obligatoires. Le jeûne strict s’appliquent aux personnes jusqu’à 60 ans. Les messes dans le Sanctuaire de Cracovie-Lagiewniki, dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine se tiendront à : 06:30, 17h00 et 19h00 et dans la basilique, selon l’ordre de dimanche. Le début du Carême doit aider à réfléchir sur soi-même, sur la conversion, le développement de l’imagination de la miséricorde et la bonne préparation à Pâques.

Du 9 au 11 février, cette année à Vysoká nad Uhom aura lieu le « Pèlerinage de joie », à savoir une réunion de jeunes de la Slovaquie. Le 10 février, sœur Jana Maria de la communauté de Hruszów de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde y participera pour accompagner les jeunes à cette rencontre annuelle.

Du 9 au 11 février de cette année, dans le couvent de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Gdańsk, il y aura une retraite pour les filles sous le slogan « Mettez-vous au plus profond … Faire confiance à soi-même ou à Jésus ». La retraite sera dirigée par le prêtre Karol Wnuk de Gdańsk et s. Greta Mizeracka, responsable du travail des vocations dans la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. Au programme: Eucharistie, conférences, ateliers, temps de prière communautaire et personnelle, conversations individuelles, le tout dans un climat de silence.

Le jour de souvenir de la Bienheureuse Vierge Marie de Lourdes (le 11 février), la XXVIème journée des malades sera célébrée. À cette occasion, dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, les événements diocésains principaux pour les malades et leurs soignants se tiendront. Dans la basilique, à 15h00, l’Eucharistie solennelle combinée à l’octroi du sacrement des malades sera présidée par évêque de Cracovie. La transmission de la cérémonie sur le site web du Rectorat du Sanctuaire : www.milosierdzie.pl

Le 11 février de cette année, dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki, une neuvaine commencera avant le centième anniversaire de la reconquête de l’indépendance par la Pologne. Tous les 11 du mois à 18h00, la Sainte Messe sera célébrée dans la basilique pour le don de la liberté, en demandant un sens de responsabilité pour l’avenir de notre patrie. La neuvaine de chaque mois aura un thème spécifique et un saint patron. En février, la prière de neuvaine est patronnée par Saint SImon de Lipnica et le thème principal sera la „Miséricorde envers ceux qui en ont besoin”. La neuvaine du jubilé commencera également dans les églises paroissiales de l’archidiocèse de Cracovie les jours du mois choisi par elless.

Le 10 février (samedi), dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki, il y aura une réunion mensuelle de la Communauté Sychar. A 17h00, dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte Faustine, sera célébrée la messe pour les mariages en difficulté et il y aura une rencontre dans la salle „Faustinum”. Dans cette intention – pour les mariages en situation de crise – tous les jours à 20h30, les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde dirigent le rosaire dans le Sanctuaire de Lagiewniki.

Le 8 février – comme le huitième jour de chaque mois – la communauté de Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde de Gdansk soutient par la prière les couples qui désirent la progéniture. Cette liste comprend déjà plus de 500 couples de Pologne, Italie, France et EUA et 72 d’entre eux attendent déjè des enfants, une famille attend des jumeaux. Deux enfants ont été adoptés – une fille et un garçon. Les intentions demandant la prière à cette intention (prénoms des couples mariés) peuvent être envoyées par e-mail à : kobietajestboska@gmail.com ou via le fanpage de la formation LA FEMME EST DIVINE.

C’est le titre de la retraite qu se tiendra du 1er au 4 février cette année dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki, menée par le Père Sławomir Czajka, érudit biblique, et Sœur Miriam Gemza de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. L’atmosphère de silence et de prière permettra aux participants de rencontrer Jésus Miséricordieux pendant l’Eucharistie, l’adoration du Saint Sacrement et la prière avec la Parole de Dieu et la réflexion sur les textes du « Petit Journal » de Sainte Faustine. Pendant ce temps, assurent les soeurs de « Faustinum », organisateur de la retraite, nous allons essayer de penser à l’image de Dieu que nous portons dans nos coeurs et de confronter nos idées avec ce qu’il dit de lui-même.

Le 3 février, la communauté des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Derdy célébrera le 25e anniversaire de la profession religieuse de soeur Regina. L’eucharistie solennelle à 11h00 sera présidée par le prêtre Szymon Kulwicki SAC. À cette action de grâce communautaire pour le don de la vocation et de toutes les grâces qu’elle a reçu dans la vie religieuse et par son ministère l’Église et le monde, les sœurs des autres communautés de la Congrégation, la famille, les prêtres et les invités participeront.

Le 3 février de cette année, les sœurs des communautés de Hruszów et de Košice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde participeront à une rencontre de personnes consacrées à Košice en Slovaquie. La messe à 9h30 dans l’église dominicaine de l’Assomption de la Vierge Marie sera présidée par l’archevêque Bernard Bober. En outre, dans le programme: une conférence sur la vision théologique et canonique-juridique de la vie consacrée, une discussion, les témoignages de personnes consacrées et une agape commune.

Pendant la fête de la Présentation du Seigneur, le 2 février, la Journée de la Vie Consacrée est célébrée dans l’Église. Elle permet de connaître plus profondément le don de la miséricorde divine qui est la vocation à vivre dans la chasteté, la pauvreté et l’obéissance. C’est la journée d’action de grâces pour chaque appel au service de Dieu et pour la multiplicité des charismes offerts aux instituts de vie consacrée. Grâce aux charismes reçus par la fondatrice, Mère Teresa Potocka, et la co-fondatrice spirituelle, Sainte Faustine Kowalska, les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde participent à la vie et à la mission salvifique de Jésus par la prédication au monde de l’amour miséricordieux de Dieu pour chaque être humain à travers le témoignage de vie, les actes, les paroles et la prière. Les prêtres et les laïcs participent à la spiritualité et à la mission apostolique de la Congrégation de diverses manières, en particulier les membres et les bénévoles de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine « Faustinum » de plus de 90 pays du monde entier.

Le 1er février de cette année est le 55ème anniversaire de la mort du Père Józef Anrasz SJ, confesseur de Cracovie et directeur spirituel de St. Soeur Faustine, apôtre de la Miséricorde Divine. À ce propos, au collège des pères jésuites à Stara Wieś près de Brzozów, à 7h00 sera célébré la messe pour la béatification prochaine du père Andrasz. Au Collège, où le père Andrasz a achevé ses études il y a 100 ans, le recteur, père Wiesław Faron, a l’intention de commémorer cet anniversaire en créant dans le bâtiment rénové du complexe historique des pères jésuites à Stara Wieś « l’Oratoire du père Józef Andrasz ».

Les célébrations liées à l’anniversaire de la naissance pour le ciel du père Józef Andrasz auront également lieu à l’extérieur du pays. La messe dans la cocathédrale de Dieu le Père miséricordieux à Zaporijia, dans l’est de l’Ukraine, sera célebrée par l’évêque Jan Sobilo qui donnera une conférence. Alors que le père Tomislav Planinic de la formation de la fraternité de la prêtrise de l’Adoration du Sacré-Cœur de Jésus et du Saint Sacrement célébrera la messe d’anniversaire pour la béatification rapide du père Andrasz sur l’île de Pasman dans le diocèse de Zadar, en Croatie. Les prêtres de cette Fraternité propagent le culte de la Miséricorde de Dieu, de Sainte Faustine et encouragent les laïcs à prier pour les prêtres par l’intercession du père Andrasz.

Dans la voïvodie de Cujavie-Poméranie, la phase scolaire du Concours Interdisciplinaire sur les Grands Polonais a eu lieu. Cette année scolaire, le personnage choisi pour la lutte de compétition pour les élèves des classes VI et VII de l’école primaire et des classes II et III du collège est Sainte Soeur Faustine Kowalska, sa vie, sa mission de la Miséricorde Divine et son culte sur le fond de l’histoire polonaise. 176 élèves se sont qualifiés pour la phase régionale et ont gagné le nombre de points requis. Parmi eux, une élève a remporté le nombre maximum de 100 points, et 10 élèves plus de 90 points, ce qui prouve une très bonne préparation polyvalente pour cette compétition difficile. La phase régionale aura lieu le 1er février 2018 à 12h00.

La Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde a pris le patronage d’honneur et a entrepris une coopération substantielle dans ce projet.

Sur le site : faustyna.pl, vous pouvez télécharger le dossier intitulé « Message de la Miséricorde de Jésus » pour la diffusion non-commerciale du message de la Miséricorde que St. Soeur Faustine a écrit dans son « Petit Journal ». Il contient les paroles les plus importantes de Jésus enregistrées par l’apôtre de la Miséricorde Divine. Le dossier a été traduit en 14 langues. En 2017, le fichier en pdf a été téléchargé à travers le site: faustyna.pl par 808 personnes, le plus sur le site en espagnol (312), polonais (142), anglais (141), français (88), italien (56), allemand (50), russe (19). Dans de nombreux cas, une personne a téléchargé des dossiers dans deux langues ou plus.

Tous les jours, de la chapelle avec le célèbre tableaux de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte Faustine au Sanctuaire à Cracovie-Lagiewniki, la transmission de la prière à l’heure de la Miséricorde et du chapelet de la Miséricorde Divine est réalisée par les stations de radio et Internet : Radio Warszawa (tous les jours), Radio Niepokalanów (tous les jours), Radio Rodzina Wrocław (tous les jours), Radio Podlasie (dimanches et jours fériés), Radio Nadzieja (dimanches et jours fériés), Radio Ain Karim (tous les jours), Radio Faustyna (tous les jours), Radio Jasna Gora (vendredi et dimanche) RadioSiedemNet de Chicago et par le site www.faustyna.pl (tous les jours). En 2017, l’émission a été prise en charge par: Radio Alex de Zakopane (tous les jours) et Radio Pallotti FM (tous les jours). Sur le site faustyna.pl et dans l’application Faustyna.pl (pour Androids et iOS), il y a également une archive pour pouvoir écouter la dernière transmission dela prière à l’heure de la Miséricorde et du Chapelet. Cela est également possible via la transmission en ligne et dans l’application: Faustyna.pl.

Depuis octobre 2017, du lundi au samedi, la messe du matin est transmis par la radio Doxa d’Opole.

Plus de 473 000 intentions de prier à l’Heure de la Miséricorde et au Chapelet de la Miséricorde Divine et à la Sainte Messe célébrée en l’honneur de la Miséricorde Divine par Sainte Faustine jeudis à 17h00 ont été adressées au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki. Ce nombre contient plus de 44 000 remerciements pour les faveurs et les avantages temporels reçus à travers une prière de confiance au Jésus Miséricordieux et la puissante intercession de Sainte Faustina. Elles ont été envoyées par courrier, e-mail, téléphone, à la porte monastique et via le site: faustyna.pl (formulaire sous le slogan: Intentions). En outre, sur le site: faustyna.pl, les utilisateurs d’Internet ont entré 820 témoignages. Elles parlent non seulement d’expérimenter la présence aimante de Dieu et de son action dans diverses histoires de la vie humaine, mais aussi elles construisent la foi de ceux qui les lisent. Le seul récipient pour la grâce est la confiance en la volonté de Dieu. Les âmes dont la confiance est sans limite, a dit Jésus à Sainte Faustine, me donnent une grande joie, car je répands en elles tous les trésors de mes grâces. Je me réjouis de ce qu’elles demandent beaucoup, car mon désir est de donner avec abondance, avec surabondance (PJ 1578).