Archivio delle notizie

Le 14 décembre (samedi), dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki, il y aura une réunion mensuelle de la Communauté Sychar. A 17h00, dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte Faustine, sera célébrée la messe pour les mariages en difficulté et il y aura une rencontre dans la salle „Faustinum”. Dans cette intention – pour les mariages en situation de crise – tous les jours à 20h30, les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde dirigent le rosaire dans le Sanctuaire de Lagiewniki.

 

Le 12 décembre de cette année, à la mémoire de la Bienheureuse Vierge de Guadalupe, patronne des deux Amériques, au couvent de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Washington, il y aura une cérémonie d’admission au postulat de deux candidates des États-Unis. Après les cérémonies religieuses, l’Eucharistie dans la chapelle du couvent pour les postulantes sera célébrée par le prêtre Jim McCormack, maître novice et supérieur de la communauté des marianistes de Washington.

Le postulat est la première tentative de vie religieuse. Il vise principalement à introduire progressivement les postulantes dans la vie religieuse, à enrichier et à étendre les connaissances religieuses, à former la culture de coexistence selon les principes de la bonne éducation, à développer la pratique des vertus naturelles et à approfondir la connaissance de la la vie et de l’apostolat. Ce ne sont pas seulement des conférences et le temps consacré à l’étude, mais aussi la prière et le travail dans la communauté des sœurs.

Le 8 décembre de cette année, dans le sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, à 19 heures, une messe sera célébrée dans l’intention de tous les sponsors, donateurs et collaborateurs des oeuvres médiatiques menées par la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde, en particulier de ceux qui soutiennent l’œuvre « Chapelet pour les mourants », transmission en ligne sur le site Web www.faustyna.pl. Grâce à ce soutien, nous aidons environ 20 000 personnes qui meurent chaque année. Des centaines de milliers de personnes dans le monde peuvent virtuellement faire des pèlerinages au sanctuaire de Łagiewniki et se joindre dans la prière devant le célèbre tableau de Jésus miséricordieux et la tombe de Sainte Soeur Faustine. Les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde prient tous les jours pour les donateurs et les bienfaiteurs qui soutiennent ces travaux, mais cette Eucharistie est un don spécial de gratitude. Vous pouvez rejoindre cette célébration par transmission en ligne sur le site faustyna.pl, disponible dans l’application Faustyna.pl.

Le  8 décembre – comme le huitième jour de chaque mois – la communauté de Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde de Gdansk soutient par la prière les couples qui désirent la progéniture. Cette liste comprend déjà plus de 700 couples de Pologne, Italie, France et EUA et 297 d’entre eux attendent ou ont des enfants. Les intentions demandant la prière à cette intention (prénoms des couples mariés) peuvent être envoyées par e-mail à : kontakt@modlitwaopotomstwo.pl ou via le fanpage : www.modlitwaopotomstwo.pl.

La reconstruction de l’entrée principale du Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie – Łagiewniki a été achevée. Sur des fondations solides et profondes, un nouvel escalier confortable a été construit, revêtu de grès et la structure en briques a été équipée d’un ascenseur pour handicapés. A cette occasion, la porte d’entrée a également été rénovée. Le tout en accord avec les recommandations du conservateur des monuments. L’entrée principale de la chapelle avec son célèbre tableau de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte Faustine sera ouverte à partir du 7 décembre. Au printemps, le mur à l’entrée du Sanctuaire sera rénové et la verdure sera développée. Les travaux seront réalisés en fonction des fonds récoltés.

Sous ce slogan, du 6 au 8 décembre, au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, il y aura une retraite pour les apôtres et les adorateurs de Jésus Miséricordieux. « Combien de cœurs ont été encouragés par l’appel „Jésus, j’ai confiance en Toi” que la Providence nous a donné par Sœur Faustine ! Ce simple acte de confiance en Jésus transperce les nuages les plus denses et fait pénétrer le rayon de lumière dans la vie de tout être humain » (Saint Jean-Paul II). Dans une atmosphère de silence et de prière personnelle approfondie, ainsi que dans la rencontre avec un témoignage vivant de confiance en Dieu, les participants seront invités à découvrir la puissance des mots « Jésus, j’ai confiance en toi ! ». La retraite sera animée par le père Marek Chrzanowski FDP et elle est organisée par l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine « Faustinum ».

La communauté „La femme est divine”, le père Andrzej Wiecki, son guide spirituel, et les soeurs de la communauté de Gdańsk de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, invitent cordialement les couples mariés voulant avoir des enfants à l’adoration de Jésus miséricordieux avec la prière pour la guérison qui se tiendra le 8 décembre à 19h30 au Sanctuaire Notre-Dame de Matemblewo. Transmission en ligne: www.modlitwaopotomstwo.pl.

Dans toutes les maisons de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde, le 29 novembre, la préparation spirituelle pour la célébration de l’Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge Marie commence : la neuvaine composée d’antiennes et des litanies de Lorette est conjointement célébrée. Indépendamment de la neuvaine communautaires, les sœurs essaient de faire un don à la Mère de la Miséricorde pour cette fête. Sainte Faustina célébrait également une neuvaine qui était basée sur la récitation tous les jours 1000 fois « Je vous salue Marie … » au-delà des prières obligatoires dans la chapelle et des exercices spirituels. Elle a admis : Pour celui qui veut, rien n’est difficile. En dehors des récréations, je priais et travaillais. Ces jours-là, je n’ai prononcé aucun mot qui ne soit absolument nécessaire. Je dois cependant avouer que cette affaire nécessite une assez grande attention ainsi qu’un effort, mais pour glorifier l’Immaculée, rien n’est de trop (PJ 1413). Les internautes peuvent participer à la neuvaine par transmission en ligne du Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki.

Du 29 novembre au 1 décembre, au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, il y aura une retraite pour les filles sous le slogan : « Préparez votre cœur ». Elle sera animée par le père Krzysztof Kowal MS et s. Greta Mizeracka, responsables du travail des vocations dans la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. Au seuil de l’attente de l’Avent, les participantes aux journées de recueillement apprendront à recevoir, à réfléchir et à préserver la Parole de Dieu pour qu’elle transforme leur vie et les conduise à l’accomplissement fidèle de la volonté de Dieu, comme dans la vie de Marie. Le programme comprend du temps pour la célébration eucharistique commune, l’adoration, l’écoute et la méditation de la Parole de Dieu, ainsi que des rencontres et des conversations avec les sœurs.

Du 1er au 3 décembre de cette année, s. Anna Maria Trzcińska de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde à Cracovie-Łagiewniki animera une retraite dans l’église rectorale Saint Joseph à Sulejówek qui est prise en charge par les pères marianistes. Au seuil de l’Avent, Sainte Sœur Faustine, présente dans ce temple en signe de reliques, aidera les participants de ces retraites à découvrir la profondeur du mystère de l’amour miséricordieux de Dieu, à apprendre une attitude de confiance enfantine en Lui et une attitude de miséricorde envers les autres.

 

La retraite traditionnelle de trois jours pour les adeptes de la Miséricorde Divine aura lieu à Dolný Smokovec dans les Tatras slovaques, du 29 novembre au 1 décembre, sous le slogan : « Je suis avec vous tous les jours ». Elle sera menée par le p. Ján Bittšanský et s. M. Clareta Fečová de la communauté de Košice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. Au programme : Eucharistie quotidienne, conférences, prière à l’heure de la Miséricorde et chapelet de la Miséricorde Divine, adoration nocturne du Saint-Sacrement, chemin de la Croix, rosaire et commémoration des reliques de Sainte Soeur Faustine.

Le 1 décembre de cette année, pour la 16e fois, un pèlerinage des entrepreneurs chrétiens au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki se tiendra. L’Eucharistie solennelle à 10h30 dans la basilique sera présidée par l’archevêque Józef Kupny. Après la messe, une rencontre dans la salle Jean-Paul II. Le programme comprend des conférences et un concert. Les pèlerins prieront aussi devant le célèbre tableau de Jésus miséricordieux et sur la tombe de Sainte de Sœur Faustine. Après la prière à l’Heure de la Miséricorde et le Chaplet de la Miséricorde Divine, le pèlerinage se terminera par un repas commun.

Le 24 novembre de cette année, au Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki, le 3 anniversaire de la proclamation de l’acte jubilaire d’acceptation Christ en tant que Roi et Seigneur est célébré. La célébration commencera par le service au Saint-Esprit à 10h00 dans la chapelle avec le tableau célèbre de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte Faustine, puis le chemin de croix pénitentiel et le passage à la basilique de la Miséricorde Divine où la messe solennelle célébrée par l’archevêque Andrzej Czaja aura lieu à midi. Foto : Hieronim Majka CSSP.

Le 24 novembre de cette année, à l’église de Notre-Dame des Douleurs à Bratislava, Slovaquie, se tiendra une autre réunion de formation de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine « Faustinum ». La conférence dans le cycle biblique sera donnée par le père Milan Puškár et .s. Clareta Fečova de la communauté de Kosice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde parlera des éléments de l’école de la spiritualité de Sainte Sœur Faustine qui sont : Amour pour l’Eucharistie et son rôle dans la vie spirituelle, amour pour l’Église et dévotion à Notre Dame.

 

L’Avent approche, a écrit Sainte Faustine dans son Petit Journal, Je désire préparer mon cœur à la venue de Notre Seigneur Jésus par la douceur et le recueillement de l’âme. Je m’unis ainsi à la Très Sainte Mère et imite fidèlement Sa vertu de douceur par laquelle Elle fut agréable aux yeux de Dieu Lui-même. J’ai foi en ce qu’à Ses côtés, je persisterai dans cette résolution.Nadchodzi Adwent (PJ 1398). Cette année, le premier dimanche de l’Avent est le 1 décembre. Liturgiquement, l’Avent et la nouvelle année dans la liturgie de l’Église commence par Vêpres le 30 novembre. C’est le temps d’attente joyeuse de Noël, de préparation spirituelle pour cette fête, ainsi que pour la seconde venue du Christ sur la terre et le temps de développer la sensibilité à sa venuede tous les jours ici et maintenant – comme le faisait Sainte Faustine dans le silence et le recueillement de l’esprit. La joie de vivre le mystère de la foi qui raconte la naissance dans le corps humain du Fils de Dieu – Miséricorde Incarnée – dépend de l’attente et la préparation spirituelle.

Le IVe Congrès sur la Miséricorde Divine pour l’Afrique et Madagascar aura lieu à Ouagadougou, Burkina Faso, du 18 au 24 novembre, et sera présidé par le Cardinal Philippe Ouédraogo. Le slogan est le suivant : « La Miséricorde Divine, grâce pour notre temp ». Cette rencontre des Apôtres de la Miséricorde Divine sera accompagnée, entre autres, par Sœur Diana Kuczek qui donnera une conférence sur le sujet : « Groupes, associations, fraternités de la Miséricorde Divine comme ferment pour la promotion de la spiritualité de la Miséricorde Divine », et s. M. Miwiana Krzak donnera une conférence : « Confiance à la Miséricorde Divine à l’école de Sœur Faustine ».
Pendant le Congrès, une personne du Bénin sera admise dans le groupe des membres de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine « Faustinum ». Les sœurs participeront également à la cérémonie d’ouverture du nouveau Sanctuaire de la Miséricorde Divine auquel elles donneront les reliques de Sœur Faustine.

À la demande de nombreux apôtres de la Miséricorde Divine, s. M. Elżbieta Siepak ZMBM a préparé une deuxième édition révisée et complétée du livre „Elle a rendu la vie ordinaire extraordinaire” qui est paru dans la maison d’édition „Misericordia” en polonais, en espagnol et en français, ainsi que dans un proche avenir en anglais. Le livre contient une présentation encyclopédique de la vie, de la spiritualité et de la mission de Sainte Soeur Faustine. Il permet de trouver dans une riche littérature sur l’apôtre de la Miséricorde Divine le message fondamental de son école de spiritualité et de sa mission de proclamer le message de la Miséricorde. Un langage très accessible décrit la dévotion de la Miséricorde Divine sous les formes consignées dans le „Petit Journal” de Sainte Soeur Faustine. Le livre peut être acheté aux botiques de „Misericordia” dans le sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki et dans la boutique en ligne: www.misericordia.faustyna.pl

Dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine et dans toutes les chapelles de la Congrégation, en novembre, dans le cadre de la messe du soir, le rosaire pour les défunts est récité. Pour, entre autres, la récitation commune du rosaire dans une église, une chapelle publique, dans la famille, dans une communauté religieuse, une association pieuse, vous pouvez obtenir une indulgence plénière dans les conditions habituelles. L’indulgence peut être aussi obtenue en Pologne pour avoir récité le Chapelet de la Miséricorde Divine. La prière est un grand bien qui peut offert sur la terre à ceux qui l’ont déjà quittée et attendent notre aide, car eux-mêmes, ils ne peuvent pas s’aider. La miséricorde rendue pour les défunts – comme tout bon fait aux autres – est aussi la richesse de ceux qui la pratiquent.

Sous ce titre, une conférence pour les femmes se tiendra à Gdańsk le 23 novembre prochain organisée par : La communauté «  La Femme est DIVINE » et les sœurs de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde. La conférence sera précédée d ‚une messe célébrée dans la cathédrale d’Oliwa à 10h00. Ensuite, Sylwia et Witek Wilk, un couple heureux et parents de quatre enfants, qui animent depuis de nombreuses années diverses retraites thématiques et évangéliques, donneront une conférence intitulée ” »L’ADN divin de la femmes » dans la salle Jean-Paul II. Ils ont déjà établi de nombreuses communautés de prière et d’évangélisation qui rassemble environ cinq mille personnes.

Du 18 au 22 novembre 2012, au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Łagiewniki, il y aura une retraite pour les prêtres sous le slogan : « Prêtres – Témoins de la Miséricorde ». Ils seront dirigés par le prêtre bibliste dr hab. Stanislaw Witkowski MS de l’Université Pontificale Jean Paul II de Cracovie, et une conférence sur le rôle des prêtres dans la mission de proclamer le message de la Miséricorde au monde sera donnée par Sœur M. Elżbieta Siepak du Couvent de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Cracovie-Łagiewniki. La retraite est organisée par l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine « Faustinum ».

La prochaine réunion mensuelle des jeunes au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, ou „Łagiewnicka 22”, aura lieu le 22 novembre. Cette année, à 19 heures, les jeunes se rencontrent lors de la soirée d’adoration de la Miséricorde de Dieu devant le tableau miraculeux de Jésus miséricordieux et devant le tombeau de Sainte Soeur Faustine. Après cette prière, il y aura une réunion de thé qui sert à construire une communauté et à partager l’expérience de la Miséricorde Divine et de l’apostolat. Les personnes qui ne peuvent pas physiquement venir à Łagiewniki peuvent se connectent par transmission en ligne sur www.faustyna.pl

La Soirée avec Jésus Miséricordieux au Sanctuaire National Saint Jean-Paul II à Washington aura lieu cette fois-ci le 22 novembre. Elle sera animée par des sœurs de la communauté de Washington de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. Sœur Confida donnera une conférence sur le sacrement de pénitence et de réconciliationbasée sur l’encyclique de Jean-Paul II et le « Petit Journal » de Sœur Faustine. La rencontre commencera à 19 heures devant le tableau de Jésus Miséricordieux par les paroles du chapelet de la Miséricorde Divine. Après la conférence, le programme comprend l’adoration du culte de Jésus dans le Saint Sacrement. A la fin, les jeunes se réuniront avec du thé pour parler du thème de la conférence et partager leur expérience de Dieu. Les soirées avec Jésus Miséricordieux sont organisées pour les jeunes qui veulent suivre les traces de Sainte Sœur Faustine et de Saint Jean-Paul II et découvrir une nouvelle qualité de vie en amitié avec Jésus Miséricordieux.

Le 21 novembre de cette année, à Detva en Slovaquie, se tiendra une autre réunion de formation de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine « Faustinum ». La conférence « La parole de Dieu au rythme de lectio divina » sera donnée par le Père Artur Ciepielski et .s. Alžbeta Mikušová de la communauté de Kosice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde parlera de ces œuvres de miséricorde envers les autres, qui sont : enseigner les ignorants et consoler les affligés.

Novembre est un mois spécial de témoignage de la miséricorde envers les défunts dont les âmes au purgatoire mûrissent jusqu’à la plénitude de l’amour. Dans ses expériences mystiques, Sainte Faustine a visité ce lieu et l’a décrit dans son « Petit Journal » : « Je vis mon ange gardien qui m’ordonna de le suivre. En un instant je me trouvai dans un endroit enfumé, rempli de flammes, où se trouvaient une multitude d’âmes souffrantes qui prient avec ferveur, mais sans efficacité pour elles-mêmes ; nous seuls pouvons les aider. Les flammes qui les brûlaient ne me touchaient pas. Mon ange gardien ne me quittait pas un seul instant. Et je demandais à ces âmes, quelle était leur plus grande souffrance. Elles me répondirent d’un commun accord que c’était la nostalgie de Dieu. J’ai vu la Sainte Vierge, visitant les âmes au Purgatoire. Elles l’appellent « Etoile de la mer ». Elle leur apporte du soulagement. Je voulais encore leur parler, mais mon ange gardien m’avait déjà donné le signal du départ. Nous sortions de cette prison de douleurs quand Dieu a dit : « Ma Miséricorde ne veut pas cela, mais la justice l’exige ». (PJ 20)

 

Le 15 novembre de cette année (troisième vendredi du mois) à Łódź à ul. Krośnieńska 9, il y aura une autre rencontre consacrée à la spiritualité de la Miséricorde Divine et à l’école de Sainte Sœur Faustine. Le programme comprend : L’Eucharistie à 17h00 et ensuite deux conférences : du père Pawel Gabara sur le thème « Qui voit Jésus, voit Dieu le Père » et de s. Sara Jabłońska ZMBM – « Rappelle-moi ma miséricorde ». Les réunions de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine « Faustinum » ont lieu à cette adresse où Sainte Faustine a vécu à Łódź après son arrivée en service.

Le 17 novembre de cette année, au Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Kosice, en Slovaquie, se tiendra une autre réunion de formation de l’Association des Apôtres de la Miséricorde Divine « Faustinum ». La conférence sur l’attitude de miséricorde envers les autres dans la Bible sera donnée par le Père Jozef Kacvinsky et s. Antoniana Štullerová de la communauté de Kosice de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde parlera de la relation bilatérale dans l’acte de miséricorde et de la miséricorde dont témoigne la parole.

Les 8 et 1o novembre de cette année, dans le couvent de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Nižný Hrušov, en Slovaquie, il y aura une retraite pour les filles sous le slogan: Quelle est la prochaine ? La retraite sera dirigée par le père Jan Kocurko et les soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde.

Les 6-10 novembre à Cracovie, le III Congrès international du tourisme religieux et du pèlerinage se tiendra. Environ 100 tour-opérateurs et organisateurs du turisme religieux, évêques, prêtres, coordinateurs diocésains et fondateurs de la fondation y participeront, y compris les soeurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. Le but du Congrès est non seulement d’échanger des contacts d’affaires entre les participants mais surtout de promouvoir Cracovie et Malopolska sur la scène internationale et de renforcer l’importance du tourisme religieux dans le contexte de l’industrie touristique mondiale. Les participants du Congrès visiteront le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki et le Sanctuaire des St Jean-Paul II sur la mer Blanche. Le congrès est organisé par agence de tourisme „Ernesto Travel”.

Le premier jour de Novembre est célébré dans la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde non seulement comme la date à laquelle l’Eglise honore tous les saints mais aussi comme l’anniversaire de la Congrégation en Pologne. Ce jour, en 1862, l’archevêque Zygmunt Szczesny Felinski a consacré la chapelle et la première Maison de la Miséricorde à Varsovie rue Zytnia. Les soeurs reviennent ce jour d’une manière spéciale aux débuts de l’histoire de leur Congrégation. Elles se rappellent sa fondatrice, mère Teresa Ewa de Sułkowski comtesse Potocki qui a accepté l’invitation de l’archevêque. Szczesny Felinskie et est venue à Varsovie pour aider les femmes « effondrées » à revenir à une vie digne, en créant une oeuvre sur le modèle de la Maison de la Miséricorde à Laval (France) qui avait inspiré son travail apostolique et sa vie religieuse. Avec toute l’Eglise, les sœurs adorent aussi tous ceux qui ont atteint l’objectif de la vie – l’union avec Dieu pour toujours. Parmi eux, il ya Sainte Faustine Kowalska, apôtre de la Divine Miséricorde connue dans le monde entier, co-fondatrice spirituelel de la Congrégation, saint archevêque Zygmunt Szczesny Felinski, ainsi que les sœur mortes, les élèves, les apôtres de la Miséricorde Divine de l’association „Faustinum” qui ont participé à la mission de la Congrégation en faisant présent dans le monde l’amour miséricordieux de Dieu par leur vie, acte, parole et prière. Les sœurs dans tous les couvents remercient pour « hier » de la Congrégation, elles confient à la Miséricorde de Dieu son « maintenant » et « futur » pour que tous les plans de Dieu s’accomplissent.

À la Toussaint, l’Église honore non seulement les personnes élevées à la gloire des autels, connues sous le nom et la biographie, mais aussi les prêtres, les personnes consacrées et les fidèles laïcs qui ont atteint le but de la vie – l’union avec Dieu dans l’amour pour toujours. Il y a plus de Saints qui vivent parmi nous qu’il n’y paraît. La preuve de cela est aussi l’histoire de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde qui peut être fière non seulement St. Sœur Faustine Kowalska. Pendant plus de 150 ans d’existence et d’activité de la Congrégation, un grand nombre de personnages inhabituels se sont inscrits dans son histoire. Parmi eux, il y a St archevêque Zygmunt Szczesny Felinski qui a fondé la Congrégation, St. Jean-Paul II, qui avait été si souvent à Lagiewniki, béatifié et canonisé Sœur Faustine, et a fait beaucoup pour la mission de proclamer le message de la Miséricorde, bienheureux Julian Nowowiejski qui a invité les sœurs à Plock et a écrit la première histoire de la Congrégation, bienheureux Jan Balicki qui a commencé le travail de la Congrégation à Przemysl et pendant trois ans, il a servi les sœurs et les élèves, bienheureuse Maria Karwowska qui a subi la formation dans le couvent de Lagiewniki, bienheureux Michal Sopocko, confesseur de Vilnius du monastère d’Antokol et directeur spirituel de Soeur Faustine. Parmi les candidats à la sainteté, il faut mentionner les confesseurs servant dans le couvent de Cracovie-Lagiewniki: serviteur de Dieu Wojciech Baudis, père Bernard Lubienski (rédemptoriste), père Stanislaw Bednarski, père Stanislaw Podoleński, père Marian Morawski, père Jozef Cyrek ou serviteur de Dieu, Jacek Woroniecki, auteur du livre « Le mystère de la miséricorde de Dieu » que les sœurs ont copié du manuscrit à Lagiewniki. La liste des saints, bienheureux et serviteurs de Dieu est beaucoup plus grande, surtout si l’on tient compte non seulement de la coopération constante avec la Congrégation, mais d’autres circonstances et contacts. Même aujourd’hui parmi nous, il y a des saints, gens fascinés par l’amour miséricordieux du Christ, participant à sa vie et à la mission de la révélation au monde du mystère de la miséricorde de Dieu.