Archivio delle notizie

Le 28 avril, lors de la fête de la Miséricorde Divine, la chapelle de la Miséricorde Divine à Sanary (près de Marseille) deviendra le sanctuaire de la Miséricorde Divine. Le décret sera annoncé lors de la messe solennelle sous la direction de l’évêque Rey à 10h30. La cérémonie sera précédée d’un triduum de prières au cours duquel des conférences du samedi seront données par le prêtre Joël Guibert et s. Sangwina Kostecka du couvent de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde à Cracovie-Lagiewniki. S. Null de la communauté de Varsovie assistera à la cérémonie.

Conformément aux souhaits de Jésus transmis par Sainte Faustine et aux décisions du Saint-Père Jean-Paul II, la Fête de la Miséricorde est célébrée le premier dimanche après Pâques (cette année, le 28 avril). La cérémonie centrale est tenue dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki. Elle est précédée par la neuvaine à la Chapelet à la Miséricorde Divine célébrée depuis le vendredi saint, et directement – la veillée nocturne qui commence dans la basilique, samedi à 21h00. Le dimanche de la Miséricorde Divine, les messes seront célébrées selon le programme suivant :

24h00 – évêque Janusz Mastalski (basilique).

6h00 – père Andrzej Tarasiuk (basilique).

8h00 – évêque Damian Muskus (basilique).

10h00 – archevêque Marek Jędraszewski, métropolite de Cracovie (autel externe devant la basilique – transmission TVP 1).

12h30 – évêque Jan Szkodoń (basilique).

15h00 – Heure de la Miséricorde et Chapelet à la Miséricorde Divine – prélat Franciszek Ślusarczyk, recteur du Sanctuaire, sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde (basilique).

16h00 – cardinal Stanisław Dziwisz (basilique).

18h00 – évêque Jan Zając (basilique).

19h00 – père Grzegorz Zembroń MS (chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine).

Les messes dans la basilique, l’Heure de la Miséricorde (15h00), et le Chapelet à la Miséricorde Divine seront diffusés par TVMilosierdzie sur le site du Rectorat du Sanctuaire : www.milosierdzie.pl, tandis que la messe à 19h00 et les visites des pèlerins du tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et du tombeau de Sainte Faustine seront transmises en ligne à l’adresse : www.faustyna.pl

Traditionnellement, la veille de la fête de la Miséricorde, le samedi 27 avril, le Festival de la Miséricorde aura lieu en l’honneur de la patronne de la ville de Lodz – St. Soeur Faustine. À 12h00, dans le parc Slowacki à Lodz, les performances des artistes du cirque « Klaunik » – Centre de divertissement artistique et du groupe musique Trubadurzy de Łódź commenceront et les membres de la communauté charismatique « Skala » partageront leur témoignage. Vers 15h00, les participants du Festival passeront dans une procession de prière à l’Archicathédrale Saint Stanislasa Kostka, le chemin que Sainte Faustina a traversé en juin 1924 après la danse interrompue au cours de laquelle elle avait vu la souffrance de Jésus. Dans la cathédrale, où elle a prié et entendu ses paroles de se rendre à Varsovie et rejoindre le couvent, la Miséricorde Divine sera confiée au diocèse et à la ville de Lodz. À la fin, les participants du Festival obtiendront des pains de miséricorde préparés par les boulangers de Lodz. L’événement est organisé par la paroisse Sainte Faustine Kowalska à Lodz.

La Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde souhaite exprimer sa profonde gratitude à tous les Collaborateurs et Donateurs qui, par leur travail et leur soutien matériel aux œuvres apostoliques réalisées par leurs sœurs, se joignent à la mission de proclamer le message de la Miséricorde au monde. Le site Web: www.faustyna.pl, la transmission en ligne du Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki, le chapelet pour les mourants ou le chapelet continu sont quelques-uns des moyens de proclamer et de prier pour la miséricorde de Dieu, à travers lesquels nous participons à une grande mission dans l’Église que Dieu a initié dans la vie de Sainte Faustine. Ma fille, Je désire que ton cœur soit la demeure de Ma miséricorde. Je désire que cette miséricorde se répande sur le monde entier par ton cœur (PJ 1777), lui a dit Jésus et à chacun de nous. Nous vous remercions que par vos bons et généreux cœurs et vos mains généreuses la miséricorde de Dieu se répande dans le monde. Merci pour votre soutien, nous vous offrons la prière quotidienne, en particulier à l’heure de la miséricorde et le chapelet de la miséricorde divine. L’intention pour nos bienfaiteurs et nos donateurs est également recommandée pendant la messe tous les jeudis à 17 heures, vers le 5 du mois et à diverses autres occasions. Foto: Gerd Altmann z Pixabay. Foto: Gerd Altmann z Pixabay.

Dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, la procession de la résurrection part 2le 1avril à 7h00 de la chapelle de la Passion vers la basilique où l’Eucharistie sera célébrée, présidée par l’évêque Jan Zajac, recteur du Sanctuaire. Alléluia !!! Jésus est vivant !!! Il vit parmi nous et en nous quand nous sommes dans un état de grâce. L’amour a remporté le péché, la vie – la mort, Jésus a vaincu tout le mal et l’ennemi de l’homme – Satan. Depuis lors, nous en Jésus, nous pouvons remporter la victoire sur le péché et la faiblesse humaine, et donc vivre plus pleinement dans la communion avec Dieu. Célébrons la miséricorde de Dieu en nous et à travers nous ! Joyeuse célébration du plus grand mystère de notre foi !

À l’occasion de Pâques et de la fête de la Miséricorde Divine, les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde souhaitent à tous les Bienfaiteurs, les Collaborateurs soutenant ses œuvres apostoliques, ainsi qu’aux Internautes visitant les sites de la Congrégation et le groupe : Sanctuaire de la Miséricorde Divine sur Facebook, un rencontre joyeux avec le Seigneur ressuscité et miséricordieux. Il apporte la paix que le monde ne peut pas donner, il remplit les cœurs de son amour et bénit toujours, comme sur le tableau qu’il a fait peindre. Nous souhaitons aussi toutes les grâces, et pendant la fête de la Miséricorde, de tirer profit de cette grande promesse de Jésus qui est la rémission complète des péchés et des punitions. Joyeuses Pâques !!!

À partir du 1er avril, dans toutes les chapelles de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde, aussi dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine, dans le Sanctuaire de Cracovie-Lagiewniki, les dévotions du soir en l’honneur de la Miséricorde Divine commencent au cours desquelles la Litanie de la Miséricorde Divine est chantée. Les appels de litanie ont été inscrits par Sainte Faustine dans son « Petit Journal » et sur leur base, le confesseur de Vilnius, le bienheureux Michal Sopocko a composé cette litanie. En priant avec ses mots, nous non seulement aimons la Miséricorde de Dieu, mais aussi nous pouvons mieux connaître le mystère de l’amour miséricordieux de Dieu qui accompagne l’homme dans toutes les dimensions de sa vie terrestre, l’accompagné toujours et partout.

Le Vendredi saint, la neuvaine avant la fête de la Miséricorde Divine commence. Jésus a demandé à Sainte Faustine de se préparer à travers cette neuvaine qui consiste en la récitation du Chapelet pour la Miséricorde Divine pendant 9 jours, à la célébration dans laquelle nous adorons Dieu dans le mystère de sa miséricorde insondable. Il a dit de cette neuvaine qu’on y pouvait prier pour tout, si cela était conforme à la volonté de Dieu, alors ce qui était bon pour nous sur la terre et dans l’éternité. Avec dévouement, vous pouvez également ajouter la neuvaine que Jésus a dictée à Sainte Faustine. La cérémonie solennelle de cette neuvaine se tiendra dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki après la prière à l’heure de la Miséricorde (15h00), qui le vendredi saint est célébrée et vécue d’une manière spéciale.

Dans l’Église catholique, le Samedi Saint est un jour de deuil après la crucifixion de Jésus-Christ. Dans les églises et les chapelles, auprès du « Tombeau du Seigneur », nous adorons Jésus dans le Saint-Sacrement, en le remerciant pour le travail de la rédemption et des grâces reçus sur la croix pour notre salut, et nous prions pour la miséricorde pour nous et le monde entier. Dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, dès le matin, des aliments sont bénis pour la table de Pâques. À 15h00, la prière à l’heure de la Miséricorde est célébrée avec la neuvaine avant la fête de la Miséricorde Divine, puis la célébration de la descente de Notre Seigneur Jésus-Christ aux enfers. Le soir, donc à 20h00, devant la basilique, les rites de la Veillée pascale se commencent avec l’Eucharistie où pendant la liturgie les vœux du baptême sont renouvelés.

Le seul jour de l’année où il n’y a pas de l’Eucharistie car le sacrifice le plus parfait de lui-même a été fait au Golgotha par Jésus-Christ. La source de ma Miséricorde a été largement ouverte par la lance sur la Croix pour toutes les âmes: Je n’exclus personne ! (PJ 1182), a dit Jésus à Sainte Faustina pendant l’une des nombreuses révélations associées à sa passion. Le Vendredi saint, dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, d’une manière particulièrement solennelle, la prière au moment de l’agonie de Jésus sur la croix (Heure de la Miséricorde) est célébrée à 15h00, ainsi que la neuvaine avant la fête de la Miséricorde (transmission à: www.faustyna.pl et www.milosierdzie.pl). Après la neuvaine, env. 15h30, la messe du chemin de la croix sera célébrée. La Liturgie de la Passion du Vendredi commencera dans la basilique à 18h00. Après l’adoration de la Croix et la Sainte Communion, la procession eucharistique partira au Saint-Sépulcre qui est traditionnellement préparé dans le couvent, dans la chapelle de la Passion. Là, il y aura une adoration continuelle de Jésus dans le Saint Sacrement qui commencera par la prière « Regrets amers ». Le jeûne strict et l’abstinence de la viande sont obligatoires le Vendredi saint.

Le Jeudi Saint est un jour d’action de grâces au Dieu miséricordieux pour le don du sacerdoce et de l’Eucharistie. En cette heure de prière Jésus me permit d’entrer dans le Cénacle, écrit la sœur Faustine de son expérience mystique, et j’assistai à ce qui s’y passait. Je fus très émue quand, avant la consécration, Jésus leva les yeux au ciel et entra dans une mystérieuse conversation avec Son Père. Ce n’est que dans l’éternité que nous comprendrons ce moment-là.. Ses yeux étaient comme deux flammes, Son visage rayonnant, blanc comme la neige, toute Sa personne empreinte de majesté. Son âme pleine de lassitude, se reposa au moment de la consécration : l’amour était assouvi, le sacrifice pleinement accompli. Maintenant il ne restait plus que la cérémonie extérieure de la mort à accomplir, la destruction extérieure. L’essence est au Cénacle (PJ. 684).

Dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, le Jeudi saint (le 18 avril de cette année), à 10h00, la messe chrismale sera célébrée par le archevêque Marek Jędraszewski, au cours de laquelle les huiles pour la célébration des sacrements seront bénies. L’Eucharistie sera concélébrée par des prêtres de l’ensemble de l’archidiocèse. Les jeunes et le service liturgique de l’autel viendront avec eux. À 18h00, la Messe en la Cène du Seigneur sera présidée par l’évêque Jan Zajac, gardien honoraire du Sanctuaire. La liturgie du Jeudi saint sera terminée par la procession avec le Saint Sacrement au reposoir qui se trouve traditionnellement dans la chapelle du couvent avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine. L’adoration de Jésus dans le reposoir va durer toute la nuit.

Le 18 avril de cette année, le 26ème anniversaire de la béatification de Soeur Faustine a lieu. C’est donc une occasion idéale de rendre grâce à Dieu pour sa vie, son école de la spiritualité, sa mission prophétique de rappeler au monde de la vérité biblique de l’amour miséricordieux de Dieu et de sa proclamation avec une nouvelle puissance à travers le témoignage de la vie dans un esprit de confiance en Dieu et la miséricorde envers les proches, la parole et la prière . Aujourd’hui, il n’y a pas de pays où il n’y aurait pas d’image de Jésus Miséricordieux peinte selon la vision qu’elle a eu à Płock. La Fête de la Miséricorde est entrée dans le calendrier liturgique de l’Église universelle. Le Chapelet de la Miséricorde Divine dicté par Jésus à Vilnius est récité même dans les langues tribales sur les îles minuscules dans les océans, la prière au moment de l’agonie de Jésus sur la croix, appelée l’Heure de la miséricorde est de plus en plus pratiquée et de plus en plus de gens se joignent à la diffusion du message de la Miséricorde, en créant aujourd’hui un mouvement de plusieurs millions d’Apôtres de la Miséricorde Divine.

Confiance. C’ est cette incrédulité envers ma bonté qui me blesse le plus. Si ma mort ne vous a pas convaincues de mon amour, qu’ est-ce qui vous en convaincra ? (PJ 580), Jésus, s’est plaint à Sainte Faustina. Sa vie, son enseignement et ses miracles ont révélé au monde la bonté de Dieu, son amour miséricordieux. Et pourtant, il est difficile pour nous de faire confiance à Dieu, tant la blessure de méfiance du péché originel et de nos péchés personnels est profonde. Soeur Faustine ouvre les rideaux du ciel et nous fait connaître plus profondément l’amour miséricordieux de Dieu, la plus révélée par la soffrance et la mort de Jésus. Cette connaissance génère et développe en nous une attitude de confiance qui s’exprime en faisant la volonté de Dieu, contenue dans les commandements, la parole de Dieu, les devoirs ou l’inspiration du Saint-Esprit. La volonté de Dieu, comme disait Sainte Faustine, est pour nous la miséricorde, c’est pourquoi elle l’accomplissait fidèlement et priait ainsi: Si tu m’emportes en pleine jeunesse, sois béni. Si tu m’ accordes de vivre jusqu’ à un âge avancé, sois béni. Si tu me donnes santé et force, sois béni. Si tu me cloues sur un lit de souffrance, même pour toute ma vie, sois béni. Si tu ne me donnes dans la vie que des échecs et des déceptions, sois béni. Si tu permets que mes intentions les plus pures soient blâmées, sois béni. Si tu accordes de la lumière à mon esprit, sois béni. Si tu me laisses plongée dans les ténèbres et dans toutes sortes de tourments, sois béni. Depuis ce moment, je vis dans une paix très profonde, car le Seigneur lui-même me porte dans ses bras. Lui, le Seigneur d’ infinie miséricorde, sait bien que je ne désire que lui seul en tout, toujours et partout (PJ 1264).

Accomplir la volonté de Dieu est non seulement une expression de confiance en Dieu, mais nous libère de la peur, de l’orgueil et de l’égoïsme, apporte paix et joie, nous permet de vivre plus pleinement dans la liberté des enfants de Dieu et de participer à la vie et à la mission de Jésus. C’est le moyen le plus court de s’unir à Dieu dans l’amour.

Le 16 avril de cette année est le 75ème anniversaire de la consécration du célèbre tableau de Jésus Miséricordieux dans le sanctuaire de

Cracovie-Lagiewniki. Lors de la fête de la Miséricorde, le premier dimanche après Pâques en 1944, le tableau d’Adolf Hyla, peint selon la vision décrite dans le « Petit Journal » de Sainte Soeur Faustine, a été consacrée par le Père Józef Andrasz SJ, son confesseur et directeur spirituel de Cracovie. La peinture est rapidement devenue célèbre pour ses grâces. Ses copies et reproductions se sont répandues dans le monde entier. Voici comment les paroles de Jésus dites à Soeur Faustine lors de la première apparition se sont remplies : Je désire qu’on honore cette image, d’abord dans votre chapelle, puis dans le monde entier (PJ, 47).

Le tableau est un résumé visuel du message de la Miséricorde avec lequel Sainte Soeur Faustine a été envoyée dans le monde entier. Il montre, d’une part, l’amour miséricordieux de Dieu révélé le plus pleinement dans la vie, la passion, la mort et la résurrection de Jésus, d’autre part, il nous rappelle la réponse de l’homme à cet amour anticipé de Dieu, exprimé dans l’attitude de lui faire confiance (faire sa volonté) et de la miséricorde envers les autres . Les rayons caractéristiques : pâle et rouge signifient l’eau et le sang ou les sacrements sacrés qui purifient et nourrissent nos âmes. Heureux est celui qui vivra dans leur lumière, car la Main du Dieu Juste ne l’atteindra pas (PJ 299).

À la prière devant ce tableau associé à des actes de miséricorde envers les autres, Jésus a lié de grandes promesses: la grâce du salut, de grands progrès dans le chemin de la perfection chrétienne, la grâce de la mort heureuse et toutes les faveurs et tous les avantages temporels qui sont en accord avec sa volonté. Je présente aux hommes un moyen, avec lequel ils doivent venir puiser la grâce à la source de la Miséricorde. Ce moyen, c’est cette image, avec l’inscription : « Jésus, j’ai confiance en Vous! » (PJ 327).

Ils se produisent dans le confessionnal, parce que c’est le passage de la mort du péché vers la vie. Jésus a dit à Sainte Faustine : Dis aux âmes où elles doivent chercher la consolation, c’est au tribunal de la miséricorde; c’est là qu’ont lieu les plus grands miracles qui se renouvellent sans cesse. Point n’est besoin, pour obtenir ce miracle de faire de lointains pèlerinages, ni de faire étalage d’un quelconque cérémonial, mais il suffit de se jeter avec foi aux pieds de celui qui tient ma place, de lui dire sa misère et le miracle de la miséricorde divine se manifestera dans toute sa plénitude. Même si cette âme était en décomposition comme un cadavre, et même si humainement parlant il n’y avait plus aucun espoir de retour à la vie, et que tout semblait perdu, il n’en est pas ainsi selon Dieu, le miracle de la miséricorde divine redonnera vie à cette âme dans toute sa plénitude. Ô malheureux, qui ne profitez pas maintenant de ce miracle de la miséricorde divine. En vain, vous appellerez, il sera déjà trop tard (Petit Journal 1448). Dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, les prêtres sont en service dans le confessionnal tous les jours, dans la basilique de 8h00 à 19h00 (à partir de Jeudi Saint jusqu’à 17h45), tandis que dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine de 6h00 à 6h30, de 16h30 à 17h00. Pendant la Semaine Sainte, les confessionnaux étant surpeuplés, il est déconseillé de reporter la confession aux derniers jours avant Pâques.

Le 14 avril de cette année est le dimanche des Rameaux qui commence la Semaine Sainte. Ce jour-là, pendant les Messes, la description évangélique de la Passion de Jésus est lue. L’eucharistie est précédée d’une procession avec des rameaux ou tout simplement de la bénédiction des rameaux pour commémorer l’entrée solennelle de Jésus à Jérusalem. Les rameaux sont un symbole de la relance de la vie de Dieu dans les âmes des fidèles. Au sanctuaire de Cracovie-Lagiewniki, la procession solennelle avec des rameaux et l’évêque Jan Zajac, des prêtres, sœurs et fidèles sort de la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine à 10h15 et va à la basilique où l’eucharistie sera célébrée. La description évangélique de l’entrée solennelle de Jésus à Jérusalem complète en quelque sorte l’expérience mystique de Sainte Faustine qui a écrit dans le « Petit Journal » : Je vis Jésus assis sur un ânon, suivi de ses disciples. Une foule immense, joyeuse, l’accompagnait. Tenant des branches à la main, les uns les jetaient au pied de là où passait le Seigneur Jésus ; d’autres les brandissaient en l’air, sautant et criant devant le Seigneur, ne sachant que faire tant était grande leur joie. Je vis aussi une seconde foule de gens qui sortaient à la rencontre de Jésus. Ils avaient des mines réjouies, et, tenant des branches à la main, ils ne cessaient de crier de joie. Il y avait là aussi des petits enfants. Mais Jésus était très sérieux et Il me fit connaître combien Il souffrait pendant ce temps. Alors je ne vis plus rien, seulement Jésus dont le Cœur était saturé par l’ingratitude des hommes (Petit Journal 642). Jésus m’a fait connaître combien il a souffert durant ce cortège triomphal. En écho à l’Hosanna, résonnait dans le Cœur de Jésus : « crucifie-Le ! » Jésus m’a fait ressentir ce la de façon particulière. (Petit Journal 1028).

Le vendredi, au Sanctuaire de la Miséricorde Divine, le chemin de croix commun est célébré dans la basilique à 16h00, tandis que dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine à 19h00, à l’exception du premier vendredi où le chemin de croix sera célébré à 18h15 (transmission en ligne à l’adresse : www.faustyna.pl). Ce service, dans lequel nous contemplons la Passion de notre Seigneur Jésus-Christ, nous permet de découvrir et d’explorer l’amour miséricordieux de Dieu à l’homme, d’apprendre l’attitude de confiance en Dieu en toute situation, aussi difficile et douloureuse, et l’attitude de miséricorde envers nos proches. Jésus a pris nos péchés sur lui et il a souffert la mort ignominieuse pour chacun de nous… et est ressuscité pour que nous ayons la vie en nous-mêmes et en profitions maintenant et pour toujours.

L’importance des choix quotidiens. Peut-être ne réalisons-nous pas à quel point beaucoup de choses dépendent de nos choix quotidiens, de prendre la croix pour chaque jour et de suivre les traces de Jésus. En fait, ici dans la vie terrestre, nous décidons de tout: non seulement de ce qui compte pour la vie personnelle, familiale, professionnelle, sociale, nationale … mais surtout pour la vie éternelle. Nous vivons sur terre uniquement pour apprendre l’amour, car toute éternité consiste en l’amour. Et dans l’art d’aimer, il y a une croix de supporter la souffrance, de pardon, de sacrifices … Jésus a ainsi instruit Sœur Faustine de l’importance pour la vie éternelle de la capacité de porter la croix.

Aussitôt, j’ai vu le Seigneur Jésus cloué sur la croix. Jésus était sur la croix depuis un moment, lorsque j’ ai vu toute une légion d’ âmes crucifiées comme lui. Et j’ ai vu une 284 petit journal deuxième légion d’ âmes, puis une troisième. Les âmes de la seconde légion n’ étaient pas clouées sur la croix, mais tenaient fermement leur croix en main. Les âmes de la troisième légion n’ étaient pas crucifiées et ne tenaient pas non plus fermement leur croix en main, mais elles traî­naient leur croix derrière elles et elles étaient mécontentes. Et Jésus m’ a dit : « Tu vois, les âmes qui me ressemblent dans la souffrance et dans le mépris me ressembleront aussi dans la gloire ; et celles qui sont moins semblables à moi dans la souffrance et dans le mépris me seront aussi moins semblables dans la gloire (PJ 446).

Le 13 avril (samedi), dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki, il y aura une réunion mensuelle de la Communauté Sychar. A 17h00, dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et la tombe de Sainte Faustine, sera célébrée la messe pour les mariages en difficulté et il y aura une rencontre dans la salle „Faustinum”. Dans cette intention – pour les mariages en situation de crise – tous les jours à 20h30, les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde dirigent le rosaire dans le Sanctuaire de Lagiewniki.

Du 8 au 12 avril au Mexique, se tiendra la septième convention internationale des pays d’Amérique centrale et des Caraïbes concernant le travail avec la femme et l’accompagnement de « Post Aborto ». S. M. Filipa Bąk de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde et deux personnes du projet « EPERANZA » Cuba y prendront part. Des représentants de 14 pays, qui partageront pendant 5 jours les problèmes de la civilisation moderne et son impact sur les femmes et les mères, participeront à la réunion. Ce sera la première fois que Cuba participe à ce type d’événement, où les membres du projet auront l’occasion de partager leur expérience de travail contre l’avortement à Cuba.

Les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde tiennent à remercier tous les donateurs, les bienfaiteurs et les collaborateurs grâce à qui le message de la Miséricorde que Jésus a transmis à Sainte Faustine peut atteindre beaucoup de gens dans le monde. En particulier, nous remercions ceux qui soutiennent le site : www.faustyna.pl parce que grâce à leurs dons, il est mis à jour en 7 langues, il propose l’œuvre « Chapelets pour les mourants » qui soutient actuellement 70 mourants, la transmission en ligne de la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus Miséricordieux et le tombeau de Sainte Faustine dans le Sanctuaire de Cracovie-Lagiewniki, utilisée tous les jours par plus de 3 400 visiteurs uniques. Ensemble, nous pouvons répondre à cet appel urgent de Jésus à proclamer au monde le message de sa miséricorde, parce que seulement là, le monde trouvera la paix et l’homme trouvera le bonheur. Que Jésus Miséricordieux bénisse dans la vie quotidienne et donne toutes les grâces à tous nos chers Bienfaiteurs et Collaborateurs pour qui chaque jour nous prions plusieurs fois.

Du 10 au 11 avril de cette année, les festivités liées à l’introduction des reliques de Sainte Soeur Faustine Kowalska au centre national de prière et d’oeuvres de miséricorde à Elele (The National Pilgrimage Centre of Eucharistic Adoration and Special Marian Devotion) au Nigéria se tiendront. Sainte Faustine sera accueillie non seulement par les habitants du Nigéria et des pays voisins, mais également par des invités d’autres pays d’Afrique et d’Europe, notamment Antonio Guido Filipazzi, représentant du pape François au Nigéria, et s. Maria Vianneya Dąbrowska et s. Maria Rosa Kmiecik du couvent de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde à Cracovie-Lagiewniki qui partageront la richesse spirituelle et la mission de l’apôtre de la Miséricorde Divine.

 

La communauté „La femme est divine”, le père Andrzej Wiecki, son guide spirituel, et les soeurs de la communauté de Gdańsk de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, invitent cordialement les couples mariés voulant avoir des enfants à l’adoration de Jésus miséricordieux avec la prière pour la guérison qui se tiendra le 8 avril à 19h30 au Sanctuaire Notre-Dame de Matemblewo. Transmission en ligne: www.kobietajestboska.pl

Le  8 avril – comme le huitième jour de chaque mois – la communauté de Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde de Gdansk soutient par la prière les couples qui désirent la progéniture. Cette liste comprend déjà plus de 700 couples de Pologne, Italie, France et EUA et 179 d’entre eux attendent ou ont des enfants. Les intentions demandant la prière à cette intention (prénoms des couples mariés) peuvent être envoyées par e-mail à : kobietajestboska@gmail.com ou via le fanpage de la formation LA FEMME EST DIVINE.

Sous ce slogan, sur la base des textes des Saintes Écritures, de l’enseignement de l’Église et du „Petit Journal” de Sainte Faustine, les soeurs de la communauté de Radom de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde animeront une retraite de carême dans la paroisse de la Sainte Trinité à Białobrzegi. La retraite paroissiale à laquelle participeront des enfants, jeunes et adultes se déroulera du 5 au 7 avril.

« Racheté par le sang précieux qui est le tien, Jésus! Considérant la passion de Jésus avec Sainte Faustine », c’est le thème de la retraite de carême qui aura lieu au sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki du 5 au 7 avril 2019. Elle sera ménée par le prêtre Piotr Szyrszeń SDS et les soeurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde. Considération de la Passion du Seigneur selon Saint Matthieu l’évangéliste sera l’occasion de s’ouvrir à la justice « à la mesure de Dieu », profondément différente de la justice humaine, et de demander à Dieu la miséricorde pour soi-même et pour le monde entier. Les mots de Sainte Soeur Faustine: « Jésus, que Votre Sang pur et sain circule dans mon organisme malade ! Que Votre Corps pur et sain transforme mon corps débile ! Que se propage en moi une vie saine et forte, s’il est vrai que Votre sainte volonté est que j’entreprenne l’œuvre en question et cela me sera la marque expresse de Votre sainte volonté » (Petit Journal 1089, 72) en seront également une inspiration.

Le 7 avril de cette année dans l’église Sainte Christine à Turin, la cérémonie de la consécration et l’introduction au culte public de la statue de Sainte Soeur Faustine Kowalska se tiendront. Soeur Tymoteusza Kmiotek et soeur Wincenta Mąka de la communauté romaine de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde participeront à l’événement. Elles partageront aux fidèles le message de la Miséricorde écrit dans le « Petit Journal » de l’Apôtre de la Miséricorde et dirigeront la prière à l’heure de la Miséricorde et le chapelet. Les participants à la messe pourront aussi célébrer les reliques de Sainte Soeur Faustine.

En Août, lors des offices de soir, dans toutes les chapelles de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde, le Chapelet de Notre-Dame de la Miséricorde est chanté ou récité. Les offices du soir dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Lagiewniki sont célébrés en semaine à 19h00 (sauf le jeudi). Vous pouvez y participer via la transmission en ligne à l’adresse : www.faustyna.pl ou www.krakow.faustyna.pl. Le texte du Chapelet de Notre-Dame de la Miséricorde et plus d’informations sur Marie comme Notre-Dame de la Miséricorde, sur ce titre de Marie, le culte et l’iconographie dans l’histoire de l’Église et de la Congrégation : www.faustyna.pl, onglet : Notre-Dame de la Miséricorde.

 

Les 3-5 avril de cette année, au Sanctuaire de Sainte Soeur Faustine à Varsovie, ul. Zytnia 1, une retraite de carême sera organisée pour les enfants et les jeunes des écoles primaires (classes I à VII). Les enfants avec Sainte Faustina apprendront de Jésus Miséricordieux comment être miséricordieux et aller au ciel. Les jeunes chercheront la réponse à la question: qu’est-ce qui est important dans la vie, c’est-à-dire la recherche de vraies valeurs. La retraite sera dirigée par s. Terezjana et s. Rachela des couvents de Varsovie de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde et trois postulantes de la comunauté de la Congrégation à Walendów.

Prendre soin de la conversion des pécheurs. C’est le plus grand acte de miséricorde, car il prend en compte le bien éternel de l’autre personne. Sœur Faustine, à l’instar de Jésus, a même, dans cette intention, sacrifié sa vie. Au cours d’expériences mystiques, elle a connu le ciel, le purgatoire et l’enfer et disait donc qu’aucun sacrifice n’était trop grand pour sauver un homme pour l’éternité. Jésus l’a invitée – et à travers elle aussi nous – à coopérer à l’œuvre de salut des pécheurs, même de ceux pour qui, humainement, il n’y a pas d’espoir. Il a demandé à plusieurs reprises: Combien je désire le salut des âmes ! Ma fille, aide-moi à sauver les âmes. Joins tes souffrances à ma Passion et offre-les au Père céleste pour le salut des pécheurs (P. J. 1032). La perte de chaque âme me plonge dans une tristesse mortelle. Tu me consoles toujours, quand tu pries pour les pécheurs. La prière qui m’ est la plus agréable est la prière pour la conversion des âmes pécheresses. Sache, ma fille, que cette prière est toujours exaucée (P. J. 1397).

Soeur Faustine répond avec générosité à l’invitation de Jésus: Jésus, je désire amener les âmes à la source de ta miséricorde, afin qu’ avec le vase de la confiance, elles y puisent l’ eau vivifiante de la vie. Plus l’ âme désire la miséricorde divine, plus la confiance avec laquelle elle se tourne vers Dieu doit être grande, et, si sa confiance en Dieu est sans limite, la miséricorde de Dieu pour elle sera également sans limite. Ô mon Seigneur, tu connais chaque battement de mon coeur, tu sais avec quelle ardeur je désire que tous les coeurs ne battent que pour toi, afin que toutes les âmes glorifient la grandeur de ta miséricorde (P. J. 1489).