Novuelles

À l’occasion du 80ème anniversaire de l’impression des premières images du Jésus Miséricordieux et du séjour de Sainte Sœur Faustine Kowalska dans la Maison d’édition J. Cebulski, le 28 septembre, à l’immeuble « Kolegiacka » à la rue Szewska 22, une plaque commémoative sera dévoilée. Les célébrations débuteront à 15h00 à la collégial Sainte-Anne par la prière à l’heure de la miséricorde et la chapelet de la Miséricorde Divine. Vers 15h30, la cérémonie de dévoilement de la plaque commémorative à l’immeuble Kolegiacka par l’archevêque Marek Jędraszewski, métropole de Cracovie, en présence des autorités de la ville de Cracovie et de la collégial Sainte-Anne, des sœurs de la Congrégation de Notre Dame de la Miséricorde avec la supérieure générale Petra Kowalczyk, des apôtres de la Miséricorde Divine et des adorateurs de St. Soeur Faustine se tiendra. La plaque commémorative a été conçue et exécutée par le sculpteur Piotr Idzi de Cracovie.

Dans le cadre de la rénovation de la cathédrale d’Opole, la radio diocésaine catholique Doxa diffuse du lundi au samedi à 6h30 la messe de matin du sanctuaire de la Miséricorde Divine à Cracovie-Łagiewniki, de la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus-Misericordien et le tombeau de Sainte Faustine. Pendant trois mois, les auditeurs de la radio Doxa seront rejoints en prière avec les sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Cracovie-Łagiewniki et les internautes sur le site faustyna.pl, recevant la transmission en ligne. Que ce temps de prière commune apporte des bénédictions pour nous, notre patrie et le monde entier.

Le 19 septembre, dans la maison de retraite « Miséricorde » à Derdy, une retraite de huit jours pour les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde se commencera. Les exercices de la troisième semaine de retraites ignatiennes seront menés par lepête Waclaw Rusiniak et les sœurs de plusieurs couvents de la Congrégation y prendront part. La retraite est précédée par la neuvaine à l’Esprit Saint pour qu’il accompagne les prêtres menant des exercices et les sœurs qui les célèbrent. Les sœurs célèbrent chaque année les huit jours et les trois jours de retraite. Elles sont exemptées de leurs tâches quotidiennes pour aller avec Seigneur au désert et se confier complètement à sa direction.

Pour la dixième fois, le 28 septembre de cette année, à l’anniversaire de la béatification. du prêtre Michal Sopocko, à 15h00, sur des places, coins et intersections des rues de villes surpeuplées, ainsi que dans d’autres lieux publics et sur des carrefours ruraux, il y aura des gens pour réciter le Chapelet de la Miséricorde Divine. Les participants à cette action vont prier pour la miséricorde pour eux-mêmes, leurs proches, la patrie, l’Église et le monde, en particulier dans l’intention des chrétiens persécutés et leurs persécuteurs, pour le pardon pour eux et pour la grâce de connaître Dieu. La liste des villes participantes avec une liste des rues où le Chapelet sera récité en Pologne et en dehors du pays est publiée sur le site Web : www.iskra.info.pl. Chacun peut participer à cette action, qui rappelle le message de la miséricorde de Dieu que Jésus a donné à Sainte Faustine. Il suffit de trouver une place à l’intersection et réciter le Chapelet de la Miséricorde Divine, individuellement ou en groupe, et si cela est impossible – vous pouvez vous connecter spirituellement.

Le 30 septembre, la Congrégation des Soeurs de Notre Dame de la Miséricorde et l’Église de Radom remercieront pour les 100 ans de ministère apostolique dans cette ville. À l’église Notre-Dame de la Miséricorde à la rue ks. A. Staniosa, à 11h00, l’Eucharistie solennelle sera présidée par l’évêque Henryk Tomasik, pasteur du diocèse de Radom. À midi, dans l’église inférieure, une conférence scientifique sur « 100 ans de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Radom » commencera.

Le couvent à Radom à la rue Struga a été fondé à l’initiative du père Paweł Kubicki, recteur du séminaire et plus tard évêque de Sandomierz. Les sœurs y ont organisé la Maison de la Miséricorde pour environ 80 filles et femmes qui avaient besoin d’un renouvellement moral profond. Au cours de l’occupation, à grande échelle, elles ont donné la miséricorde aux pauvres, aux évacués de l’ouest de la Pologne, aux prisonniers de guerre, aux prisonniers à Radom et aux camps de concentration, camps de travail, ainsi qu’aux officiers et aux soldats capturés lors de l’insurrection de Varsovie. En 1962, les autorités communistes ont repris la Maison de la Miséricorde, en laissant aux sœurs le couvent et le jardin. En 1974, à la demande de l’évêque Piotr Gołębiowski, les sœurs ont donné une partie du jardin pour la paroisse émergente et l’église Notre-Dame de la Miséricorde. Après la récupération du bâtiment repris par l’État, les sœurs ont ouvert une école maternelle pour les enfants et en 2000, en coopération avec « Caritas » de Radom, « la Fenêtre de la vie ». Le ministère apostolique des soeurs comprend aussi la mission de proclamer le message de la Miséricorde et la prière de la miséricorde pour le monde entier.

Dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine, le numéro 104 du trimestriel « Message de la Miséricorde » est déjè disponible. Vous pouvez y lire sur les apôtres de la Miséricorde Divine en Egypte et au Liban, sur le Congrès de la Miséricorde Divine en Slovaquie et dans l’article suivant de la série consacrée à J. Andrasz SJ, Czeslaw Bogdanski décrit sa silhouette émergeant des souvenirs des témoins de la vie du confesseur de Soeur Faustine. Dans le cycle biblique, s. Maria Faustyna Ciborowska ZMBM écrit sur la miséricorde dans les épîtres de St. Paul, cette fois-ci sur le sujet: « Dieu rejette-t-il l’homme? ». Dans « L’école de Sainte Faustine », père Karol Dąbrowski écrit sur les désirs de Jésus enregistrés sur les pages de son « Petit Journal ». De plus, le numéro contient une rencontre avec le pèlerin Zdzislaw Grad SVD, missionnaire à Madagascar, les témoignages des personnes qui ont expérimenté de manière spectaculaire l’amour miséricordieux de Dieu, les réflexions de « Anne » sur les textes du « Petit Journal » de Soeur Faustine, le courrier « Faustinum », des actualités, un poème et une chanson … et tout au sujet de la Miséricorde divine et humaine. Le « Message de la Miséricorde » est distribué pour tout don dans le Sanctuaire de Lagiewniki, ainsi que dans l’abonnement. Les numéros d’archives sont disponibles sur Internet à l’adresse suivante: www.faustyna.pl dans l’onglet: Trimestriel « Message de la Miséricorde ».

Dans la région de Couiavie-Pomeranie, la prochaine édition du concours interdisciplinaire sur les grands Polonais se tiendra. Au cours de cette année scolaire, le personnage choisi pour la compétition des élèves des classes VI et VII des écoles primaires et des classes II et III du collège sera St. Faustine Kowalska, sa vie, sa mission de la Miséricorde Divine et son culte sur le fond de l’histoire polonaise.

Étape I écolière – le 7 décembre 2017 12h00 (candidatures auprès du directeur)

Étape II locale – le 1er février 2018 12h00

Étape III régionale – 1er mars 2018 12h00

Gala – le 21 mars 2018 12h00 au Centre de l’éducation des jeunes à Gorsk.

La Congrégation des Sœurs de Notre Dame de la Miséricorde a pris le mécénat d’honneur sur cet événement et a entrepris une coopération substantielle.

Sous ce titre, la maison d’édition WAM a publié un livre. Il contient les témoignages adressés à la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde à Cracovie-Łagiewniki et publiés dans le trimestriel « Message de la Miséricorde » ou entrés par les internautes sur www.faustyna.pl. Chacun d’entre eux a été accompagné d’un texte de l’Écriture qui montre la même activité miraculeuse de Jésus décrite dans l’Evangile, même aujourd’hui. Dans l’introduction, s. M. Elżbieta Siepak ZMBM écrit sur Sainte Faustine à qui Jésus a dit : « Fais ce que tu veux, distribue les grâces comme tu veux, à qui tu veux et quand tu veux ! » (PJ 31).

À partir du 1er septembre, dans le Sanctuaire de la Miséricorde Divine de Cracovie-Lagiewniki, dans toutes les chapelles de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde et dans certaines paroisses, les offices du soir en l’honneur de la Miséricorde Divine avec le Chapelet de la Miséricorde Divine commencent. Ils ont été introduits en 1993 (après la béatification de Sœur Faustine) sur le modèle des offices de mai, juin ou octobre. Pendant ces célébrations, le Chapelet de la Miséricorde Divine est récité ou chanté à l’intention de la miséricorde pour notre patrie et le monde. C’est le mois de la révélation par Jésus du Chapelet de la Miséricorde Divine et du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Ces circonstances, ainsi que la situation dans le monde moderne, nous demandent en particulier d’appeler la miséricorde de Dieu pour nous et le monde entier.

Depuis le 1er septembre, la station de radio PallottiFM basée à Nowa Huta et ayant des studios à Cracovie et à Varsovie diffusera la prière à l’Heure de la Miséricorde et le Chapelet de la Miséricorde Divine. C’est déjà la 11 station de radio qui adhère à la prière à l’Heure de la Miséricorde et le Chapelet dans la chapelle avec le tableau miraculeux de Jésus-Misericordia et le tombeau des St. Faustine. Jusqu’à présent, la transmission est réalisée par : Radio Niepokalanow, Radio Warszawa, Radio Ain Karim, Radio Jasna Gora, Radio Podlasie, Radio Nadzieja, Radio Aleks, Radio Faustyna.pl et la retransmission : RadioSiedemNet de Chicago (USA). La transmission en ligne est également disponible sur faustyna.pl et krakow.faustyna.pl.